Morning Coworking République (Paris), juillet 2019 ©DR
Morning Coworking République (Paris), juillet 2019 ©DR

Confiné.e.s

Confiné.e.s : Claire Lestoille – Lightonline

Face au confinement imposé à tous pour contrer la propagation du virus Covid-19, les partenaires industriels des architectes et de la revue L’Architecture d’Aujourd’hui ont eux aussi dû adapter leur pratique et leur méthode de travail à ce nouveau rythme de vie. La série « Confiné.e.s » leur donne la parole, en interrogeant leur vision de la situation — mais aussi leurs recommandations culturelles. Aujourd’hui, les réponses de Claire Lestoille, directrice générale de Lightonline.

Claire Lestoille
Claire Lestoille

L’Architecture d’Aujourd’hui : Où êtes-vous confinée et comment vous êtes-vous organisée pour poursuivre votre activité ?
Claire Lestoille : Chez Lightonline, toute l’équipe s’est mise en télétravail dès le vendredi avant le confinement. Nous profitons des outils comme les visios conférence pour garder le contact et dans ces réunions les enfants de l’équipe participent aussi ! Cela rend dynamique tous ces moments surtout pour tous ceux et celles qui gèrent travail et famille en même temps.
Coté logistique, notre partenaire a fait appel au volontariat, nous avons modifié nos transports et délais pour s’adapter aux priorités auxquelles les transporteurs font face en alimentaire et sanitaire. L’équipe qui nous est dédiée est sur le pont, on a de la chance de les avoir avec nous, ce sont des perles !
L’équipe services client et celles dédiés aux professionnels et prescripteurs répondent à toutes les questions de nos clients et les demandes de devis pour les professionnels ; nos deux sites fonctionnent (lightonline.fr et le site dédié aux professionnels : lightonline.pro).
Un nouveau mode de travail s’est donc organisé mais nous avons hâte de tous nous revoir !

Un film à voir / un livre à lire pendant le confinement ?
Je ne me suis pas du tout lancée dans les livres ou films qui abordent des thèmes centrés sur un virus ou une contamination, je préfère m’échapper à travers les films et les livres :  avec du suspens, de l’émotion et du rire surtout !
Un livre :  Les Testaments, la suite de La servante écarlate de Margaret Atwood.
Un film : 7 de Koğuştaki Mucize sur Netflix, et surtout des bonnes comédies chaque week-end.

Un compte à suivre sur les réseaux sociaux ?
Je passe plus de temps sur Instagram qu’avant. Je suis le fil d’actualités : des photos de nos amis, dont les flashbacks voyage me plaisent beaucoup, tous les conseils deco, inspirations et conseils des architectes et décorateurs.
Et aussi particulièrement toutes les initiatives et petites pépites qui nous font du bien : la chorégraphie de Mehdi Kerkouche, les chansons en confinement comme celles de Benjamin Biolay chaque jour….

Un message à adresser aux architectes ?
En fait je trouve cette période que nous vivons perturbante :  beaucoup ont des projets suspendus et on vit un repli chez soi et avec soi inattendu. Une période incertaine économiquement, mais aussi de nouveaux modes de vie à prendre en compte.
Cela nous apporte aussi beaucoup de sujets de reflexion sur nos métiers et les produits luminaires : quels sont les objets utiles, comment vivre et repenser nos espaces avec le retour chez soi et le besoin grandissant de confort, d’organisation, mais surtout de beau et de diversité à regarder.
Et enfin, ce mix entre la maison et le bureau est un vrai sujet de réflexion que ce soit pour l’aménagement d’intérieur de la maison, mais aussi pour celui des bureaux.
Je souhaite à nos architectes beaucoup de courage et de la réussite dans leurs futurs projets.

_____

Le site de Lightonline.
_____

Réagissez à cet article