Construction des logements collectifs Montmartre Housing, Paris (juin 2016).  Architectes : Atelier Kempe Thill (Mandataire) - FRES Architectes (Associé) ©TECHNAL - photographe U. SCHWARZ
Construction des logements collectifs Montmartre Housing, Paris (juin 2016).
Architectes : Atelier Kempe Thill (Mandataire) - FRES Architectes (Associé)
©TECHNAL - photographe U. SCHWARZ

Collaborations

Confiné.e.s : Rafael Fuertes – Hydro Building Systems

Face au confinement imposé à tous pour contrer la propagation du virus Covid-19, les partenaires industriels des architectes et de la revue L’Architecture d’Aujourd’hui ont eux aussi dû adapter leur pratique et leur méthode de travail à ce nouveau rythme de vie. La série « Confiné.e.s » leur donne la parole, en interrogeant leur vision de la situation — mais aussi leurs recommandations culturelles.

Aujourd’hui, les réponses de Rafael Fuertes, Vice-Président de Hydro Building Systems France.

 

Rafael Fuertes en télétravail
Rafael Fuertes en télétravail

L’Architecture d’Aujourd’hui : Où êtes-vous confiné et comment vous êtes-vous organisé pour poursuivre votre activité ?
Rafael Fuertes : J’ai quitté Toulouse le 23 mars dernier quand Hydro Building Systems France a pris la décision de stopper ses activités pour protéger au maximum ses salariés. Depuis, je suis chez moi, à Barcelone, confiné avec ma femme et mes deux filles. Ici, tout le monde doit rester chez soi et sortir uniquement pour aller à la pharmacie ou au supermarché. Je n’ai jamais vu Barcelone si vide et autant de personnes porter des masques. C’est un peu surréaliste.
Je travaille plusieurs heures par jour dans mon bureau. Nous organisons des réunions sur Skype avec mon équipe pour suivre la situation et préparer au mieux la reprise progressive de l’activité dans le strict respect des règles de sécurité. Nous avons également mis en place un service minimum (Clients, Technique et Logiciels) afin de garantir au mieux la continuité des activités de nos clients et partenaires. Les équipes en télétravail sont ainsi en mesure de traiter rapidement les demandes à distance. J’utilise également ce « temps de confinement » pour lire des rapports et des études que je n’ai pas pu lire auparavant.
Au-delà du travail, le confinement permet de profiter différemment de sa famille. Je rejoins par exemple ma fille quand elle fait une séance de sport dans la maison. Je passe également beaucoup de temps en cuisine… J’adore préparer des petits plats pour ma femme et mes filles.

Un film à voir / un livre à lire pendant le confinement ?
J’ai découvert une série très comique sur Netflix qui s’appelle « Au Service de la France ». C’est une comédie sur les services secrets français dans les années 1960. C’est très amusant.
Pour mes lectures, j’alterne entre romans et livres de business. Aujourd’hui, je lis un thriller très populaire en Espagne qui s’appelle La Reina Roja. Pour le business, je recommande Atomic Habits de James Clear. Il explique que si nous nous améliorons d’1 % tous le jours à la fin d’une année nous serons 37 fois meilleur.

Un compte à suivre sur les réseaux sociaux ?
Les comptes LinkedIn de Technal, Wicona et Sapa bien sûr. Ils sont toujours une source d’inspiration.

Un message à adresser aux architectes ?
Au XIXe siècle, les cités ont évolué pour éviter la propagation des fléaux. Elles ont par exemple intégré de grandes avenues et des places carrées avec fontaines. Je crois que cette expérience de confinement va changer notre mentalité, nos manières de penser et de dessiner les logements de demain, et peut être même nos villes.
La luminosité est l’une des clés pour créer un environnement agréable dans les maisons et les appartements. Un sujet cher à Hydro Building Systems France, à travers ses marques Technal, Wicona et Sapa.

Le site d’Hydro Buildings Systems.

Réagissez à cet article