Villa Les grandes Vagues (Ramatuelle), SAOTA Architecture & Design, ©Adam Letch, Technologie HYLINE 40
Villa Les grandes Vagues (Ramatuelle), SAOTA Architecture & Design, ©Adam Letch, Technologie HYLINE 40

Collaborations

Confiné.e.s : Georges Perelroizen – Hyline

Face au confinement imposé à tous pour contrer la propagation du virus Covid-19, les partenaires industriels des architectes et de la revue L’Architecture d’Aujourd’hui ont eux aussi dû adapter leur pratique et leur méthode de travail à ce nouveau rythme de vie. La série « Confiné.e.s » leur donne la parole, en interrogeant leur vision de la situation — mais aussi leurs recommandations culturelles. Aujourd’hui, les réponses de Georges Perelroizen, Président de HYLINE Building Systems France.

_20200411_131941L’Architecture d’Aujourd’hui : Où êtes-vous confiné et comment vous êtes-vous organisé pour poursuivre votre activité ?
Georges Perelroizen : J’ai du mal à parler de confinement lorsque j’évoque l’environnement privilégié dans lequel je me trouve. C’est essentiellement pour moi une pause dans les interactions sociales directes et qui me manquent.
Je me trouve dans ma maison de village aux environs de Montpellier en lisière de vignoble et de garrigue. La nature exulte en ce moment.
La maison est un véritable incubateur pour les activités entrepreneuriales de mes filles. Conférences téléphoniques, vidéo conférences, e-déjeuner, e-dîner, sport en ligne…
Pour HYLINE, l’ensemble des équipiers à travers le monde se retrouve en télétravail alors que l’usine poursuit son activité à rythme réduit en limitant les interactions entre opérateurs. En ce qui me concerne j’entre dans le 23e jour consécutif de travail intensif et productif. C’est incroyable ce que l’on peut abattre comme ouvrage en étant au calme ! Études de projets, nouvelles organisations, nouveaux produits, analyses financières… Et il est intéressant de noter que, si le flux entrant concernant les projets en cours d’exécution s’est tari, celui en provenance d’architectes et d’entreprises intéressées par notre proposition et ayant le temps d’y réfléchir s’accroît. Je ne voudrais pas non plus traiter de manière légère une situation tragique qui fait basculer notre univers. Une nouvelle histoire s’écrit en ce moment et nous en percevons difficilement la suite. J’ai confiance en l’intelligence humaine, individuelle et collective, pour reconstruire différemment et mieux après une guerre qui ne laissera pas derrière elle un champ de ruines fumantes mais des désordres en profondeur.

Un film à voir / un livre à lire pendant le confinement ?
Je dois avouer que pour le moment je n’ai pas alloué de temps ni à la lecture ni au cinéma. Cela viendra si le confinement devait durer.

Un compte à suivre sur les réseaux sociaux ?
Allez visiter le blog de HYLINE, il y a régulièrement des sujets intéressants qui y sont partagés.

Un message à adresser aux architectes ?
Amis architectes, vous êtes au cœur de l’organisation de l’interaction sociale. J’imagine qu’au-delà de la réalité des chantiers en cours et à l’étude de nombreuses questions vous animent. Urbanisme, aménagement, lieux de vie… que faudra-t-il changer ? Les grandes crises ont toujours été génératrices de grandes créations et je suis sûr que vous en serez auteurs et acteurs. Comme aujourd’hui, je resterai à votre service, « l’artisan de l’artiste », celui qui permet de transformer votre idée créatrice en œuvre réelle et performante.

_____

Le site de Hyline.
_____

Réagissez à cet article