© Luc Boegly + Sergio Grazia
© Luc Boegly + Sergio Grazia

Collaborations

Trois questions à Jean-Claude Richard, co-dirigeant d’ACORH

Entreprise française de menuiserie spécialisée dans l’agencement et l’ameublement de grandes surfaces et de collectivités, ACORH a récemment collaboré avec l’architecte Stéphane Maupin pour créer le mobilier de la synagogue du Centre Européen du Judaïsme avec sa marque STELLA®, spécialiste du mobilier de culte.  Entretien avec Jean-Claude Richard, co-dirigeant de l’entreprise.

Pourriez-vous nous présenter votre entreprise et l’éventail de vos expertises ?
ACORH est une menuiserie familiale, créée en 1940. Cet ancrage historique est important car c’est sur lui que repose aujourd’hui toute notre dynamique de production industrielle, avec une vingtaine de compagnons fidèles et expérimentés. Installés depuis 80 ans en Occitanie, dans le Tarn, à Graulhet plus précisément (60 kms de Toulouse), nous produisons exclusivement en France sous 3 marques : ACORH, M mobilier et STELLA®. Chacune d’elle s’adresse à des clients différents. Pour autant, elles ont un point en commun : la fabrication de mobilier en série. ACORH produit du mobilier pour l’agencement de magasins en réseaux (Maison de la Literie, Carhartt, etc.), de grandes surfaces (GIFI, Chullanka, etc.) et de collectivités (EHPAD, CROUS, résidences sénior ou étudiant, hôtels, etc.). M mobilier créé du mobilier domestique haut de gamme pour les particuliers. Quant à STELLA®, marque centenaire, son expertise est reconnue, depuis 1922, dans la fabrication de chaises et de mobilier de culte.
Une telle variété de domaines et de clients suppose un savoir-faire poly-matières : le bois (massif ou panneaux), le métal, la peinture thermolaquée et également d’autres matériaux et technologies tels que le verre, la résine Planacryl®, l’éclairage, etc. Notre force réside également dans notre bureau d’études intégré et dans nos 6500 m2 d’ateliers où se partagent la passion d’un personnel très qualifié et la maîtrise cadencée d’un outil industriel de pointe adapté aux petites et moyennes séries.

Construction des fauteuils "Tibériade" dans l'atelier ACORH dans le Tarn.
Construction des fauteuils « Tibériade » dans l’atelier ACORH dans le Tarn.

En mai 2020, L’Architecture d’Aujourd’hui a consacré une publication spéciale au Centre Européen du Judaïsme et l’architecte Stéphane Maupin. Comment avez-vous collaboré avec ce dernier et comment avez-vous abordé ce projet unique ?
Contribuer à la réalisation de tels projets est enthousiasmant ! Dès que nous avons communiqué en interne sur ce dossier, nos compagnons ont tous voulu participer. En effet, forte de son histoire, STELLA® a fabriqué le mobilier de nombreuses cathédrales (Grenoble, Lourdes, Notre-Dame de Paris, …), ainsi que celui de plusieurs temples et synagogues. Aussi, participer à la création de cette référence unique en Europe, inaugurée par le Président de la République en personne, représentait un challenge exceptionnel pour notre marque et notre équipe. Après des négociations délicates mais constructives, le Président du Consistoire Israélite de France, Joël Mergui, a décidé que les mobiliers de la synagogue Edmond J. Safra seraient fabriqués en France, par STELLA®. S’en est suivie alors une phase de conception et d’optimisations. En pratique, ce sont 3 prototypes de sièges qui ont été fabriqués par nos compagnons sous les directives de Stéphane Maupin et l’œil avisé de Joël Mergui. Une fois passée la validation du prototype d’assise pour les hommes (assises fixes) et de celui des femmes (assises relevables afin d’optimiser l’espace), la production des 600 places assises de la synagogue a pu alors débuter dans notre usine. Au total, et après 3 mois de production très rythmée, ce sont 25 000 pièces, dont une majorité en chêne massif, qui ont été usinées, vernies, assemblées et installées dans les temps… Nos compagnons ont donc relevé ce défi avec brio !
Aujourd’hui, notre marque STELLA® est fière de pouvoir compter parmi ses références, cette nouvelle collection d’assises pour synagogues. Baptisée « Tibériade », cette collection porte un nom à la symbolique forte puisqu’il fait référence à la capitale de la Galilée (située au Nord d’Israël), c’est-à-dire le plus ancien fief du royaume de Jérusalem.

 

Quels sont aujourd’hui les exigences et les engagements de votre entreprise pour répondre aux enjeux du monde de demain ?
Avec son brevet « indislocable », STELLA® a été créé en 1922 sur l’idée de garantir à ses chaises une durée de vie bien supérieure aux standards de l’époque. Fidèle à nos valeurs historiques et à l’adage de notre marque STELLA® « N’est bien que ce qui dure… », ACORH poursuit et pérennise son développement avec ce même engagement depuis 80 ans : la qualité durable.
Afin d’apporter notre pierre à cet avenir incertain et dans lequel les ressources énergétiques s’amenuisent continuellement, plutôt que de grandes théories, nous préférons avancer à petits pas. D’une part, nous nous battons pour que les productions aussi emblématiques que celles du Centre Européen du Judaïsme soient réalisées localement, en France. D’autre part, nous abordons tous nos projets dans une logique d’éco-conception, et ce, à toutes les étapes de la chaîne de production. Ainsi, par exemple, nous concevons nos gammes en intégrant des principes d’usages évolutifs, nous optimisons les dimensions des mobiliers que nous créons afin de limiter les chutes de matières premières, nous recyclons nos déchets en buchettes de bois compressées et nous investissons également dans des équipements modernes et économes en énergie. Comme je vous le disais, ACORH fabrique exclusivement en France. Par ailleurs, nos bois massifs proviennent de forêts françaises gérées durablement. Et, comme nous, nos sous-traitants sont basés en Occitanie.
La crise du COVID 19 nous a rappelé les vertus d’une production locale et l’importance d’une responsabilité collective. Aussi, plus que jamais, chez ACORH, nous savons que nous sommes sur le bon chemin et notre humble ambition est, aujourd’hui, de pouvoir continuer ainsi.

 

 

Réagissez à cet article