Olafur Oliasson, Our Glacial perspective, 2020 | © 2020 Olafur Eliasson - photo Oskar Da Riz
Olafur Eliasson, Our Glacial perspective, 2020 | © 2020 Olafur Eliasson - photo Oskar Da Riz

Actualités

Olafur Eliasson, perspectives glaciaires

Née de la rencontre entre l’artiste danois Olafur Eliasson et Ui Phoenix von Kerbl, fondateur de la TalkingWater Foundation, une plateforme d’échanges et de réflexion sur l’eau, l’installation Our Glacial Perspective, a été inaugurée en octobre dernier au sommet du mont Grawand, au Sud-Tyrol. Selon l’artiste, ce dispositif optique est destiné à offrir de « nouvelles perspectives planétaires et glaciaires ».



Olafur Oliasson, Our Glacial perspective, 2020 | © 2020 Olafur Eliasson - photo Martin Rattini
Olafur Oliasson, Our Glacial perspective, 2020 | © 2020 Olafur Eliasson – photo Martin Rattini

Avec Our Glacial Perspective, Olafur Eliasson propose un cheminement le long de la crête sculptée de la montagne italienne : un parcours de 410 mètres, divisé par neuf arches en acier. L’espacement entre ces « portes » correspond aux différentes périodes glaciaires que la Terre a connues dont le propre espacement dans le temps à été converti à l’échelle métrique. À l’arrivée, un pavillon fait d’anneaux d’acier et de verre offre aux visiteurs une vue panoramique sur le glacier Hochjochferner. Chacun des anneaux du pavillon suit une des trajectoires du soleil dans le ciel à différents moment de l’année – l’anneau supérieur retrace la trajectoire du soleil le jour du solstice d’été, l’anneau inférieur celle du solstice d’hiver et, au centre, celle des équinoxes. Ils sont eux-mêmes divisés grâce à des vitres rectangulaires teintées de différentes nuances de bleu, en référence au cyanomètre – un nuancier destiné à l’évaluation de l’intensité du bleu du ciel. Une vitre équivaut à 15 minutes dans la trajectoire du soleil, les visiteurs peuvent donc lire l’heure depuis le pont du pavillon. La structure soutenant ce dernier indique les axes des quatre points cardinaux.  En habitué des oeuvres engagées, Olafur Eliasson entend notamment attirer l’attention du visiteur « vers une perspective planétaire plus large sur les changements climatiques qui affectent directement le glacier Hochjochferner ». Plus encore, Our Glacial perspective se veut « une loupe pour l’expérience très particulière du temps et de l’espace qu’offre ce lieu – d’une part, vaste et illimité, d’autre part, local et spécifique ». À voir.

 


Olafur Eliasson, Our Glacial Perspective, 2020
Mont Grawand, glacier Hochjochferner, Tyrol-Sud, Italie
Pour en savoir plus sur l'œuvre du Studio Olafur Eliasson, rendez-vous sur le site Internet de l'artiste

Réagissez à cet article