Actualités

Les lignes de Laure Saunier

Après avoir fait ses armes chez Rudy Ricciotti, Moatti & Rivière ou encore aux Ateliers Lion, Laure Saunier fonde sa propre agence, LS Architectures en 2010. À Valras-Plage, dans l’Hérault, elle a livré il y a quelques mois sa première opération de logements.

Au bord de la Méditerranée, la commune de Valras-Plage jouit depuis le XIXe siècle de l’afflux des vacanciers biterrois tout proches. Un contexte de « résidences secondaires », qui laisse peu de place aux logements sociaux — lacune dont la mairie s’est récemment emparé. Sur la parcelle allouée à ces logements, la démolition du bâti existant a permis de dégager l’espace nécessaire pour le projet, une aubaine dans ce territoire au foncier majoritairement très urbanisé ou occupé. À cette contrainte urbaine, s’ajoute celle, territoriale, qui oblige le projet à s’installer sur un vide sanitaire permettant l’évacuation des eaux, un système de surélévation indispensable dans cette région victime fréquente de fortes inondations.

La résidence dessinée par Laure Saunier s’inscrit dans une typologie d’habitat propre à la région : « Valras-Plage fait partie de ces villages de pêcheurs, ces vieilles communes qui se développent considérablement avec la démocratisation des vacances. L’architecture est le témoin de cela : on bâtit de nombreuses maisons en R+1, où le salon et la salle à manger sont à l’étage — pour bénéficier de la vue sur la mer — et les chambres au rez-de-chaussée. Au fur et à mesure des héritages, ces maisons bourgeoises sont divisées en plusieurs appartements. » Les 10 logements sociaux livrés ici embrassent cette histoire : les deux bâtiments qui composent l’opération sont divisés en 5 et 5 appartements — dont 2 villas sur le toit — répartis sur 3 niveaux.

« Malgré un budget bas », explique l’architecte, « j’ai souhaité m’extraire du trio “mur en parpaing, enduit en crépi, toit en tuiles”, qui caractérise les maisons bourgeoises de la région, en proposant un regard plus contemporain sur ces matériaux ». En témoignent les lignes de terre cuite le long des murs, écho à la brique des toits des maisons alentour — un détail qui vient souligner avec élégance l’intégration réussie de l’opération.

LS Architectures © Kévin Dolmaire
© Kévin Dolmaire

 

LS Architectures © Kévin Dolmaire
© Kévin Dolmaire

 

LS Architectures © Kévin Dolmaire
© Kévin Dolmaire

 

LS Architectures © Kévin Dolmaire
© Kévin Dolmaire

 

LS Architectures © Kévin Dolmaire
© Kévin Dolmaire

 

LS Architectures © Kévin Dolmaire
© Kévin Dolmaire

 

LS Architectures © Kévin Dolmaire
© Kévin Dolmaire

 

LS Architectures © Kévin Dolmaire
© Kévin Dolmaire

 

LS Architectures © Kévin Dolmaire
© Kévin Dolmaire

 

Façades © LS Architectures
Façades © LS Architectures
Plan du rez-de-chaussée © LS Architectures
Plan du rez-de-chaussée © LS Architectures

 

Programme : Construction de 10 logements sociaux
Maître d’œuvre : LS Architectures
Maître d’ouvrage : OPH Béziers Méditerranée
Surface de plancher : 620 m2
Livraison : février 2018

Réagissez à cet article