Tezuka Architects, Muku Nursery, Shizuoka, 2018 © Kida Katsuhisa/FOTOTECA
Tezuka Architects, Muku Nursery, Shizuoka, 2018
© Kida Katsuhisa/FOTOTECA

Actualités

Les nouveaux courants architecturaux au Japon

En cette rentrée 2020, le Japon est à l’honneur. Le n°439 de L’Architecture d’Aujourd’hui fut conçu avec la complicité de l’artiste japonais Tadashi Kawamata (numéro à découvrir sur notre boutiques en ligne). Et dès le 16 octobre 2020, l’Architectural Design Association of Nippon présentera les nouveaux courants architecturaux au Japon dans une exposition au Frac Centre-Val de Loire, intitulée Quand la forme parle. Nouveaux courants architecturaux au Japon (1995-2020). Conçue comme un panorama de la création architecturale contemporaine, l’exposition est produite par l’architecte Shuhei Endo, professeur à l’Université de Kobe, fondateur de l’agence Paramodern.

Au total, ce sont 35 agences d’architecture qui seront exposées, à travers 64 projets en tout, des architectes incontournables de la scène japonaise comme Ryūe Nishizawa ou encore de plus jeunes praticiens : Studio Velocity, basé à Okazaki au sud de Nagoya, ou encore l’Atelier Tsuyoshi Tane Architects, basé à Paris.

« Sans abandonner l’intérêt pour la forme, les architectes né·es après 1960 concentrent leurs efforts sur une expression sensible à l’environnement et à la conception d’une architecture pour la communauté et dans un nouveau rapport public privé. Il s’agit, notamment, de répondre à la richesse de la nature locale, aux contraintes particulières du climat, ou encore à l’environnement complexe des métropoles et de leurs quartiers résidentiels », précise Taro Igarashi, commissaire de l’exposition.

Contrairement à la plupart des expositions sur l’architecture japonaise, celle-ci, à l’inverse, ne s’intéresse pas seulement à Tokyo. Tout l’archipel japonais sera représenté au travers des projets comme le temple Chushinji, conçu par Katsuhiro Miyamoto à Nagano, au centre du Japon et le musée Teshima sur l’île du même nom, au sud du pays, conçu par Ryūe Nishizawa.

INFORMATIONS PRATIQUES
du 16 octobre 2020 au 7 mars 2021
Frac Centre-Val de Loire
88 rue du Colombier 45000 Orléans
Entrée gratuite.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

INTERVIEW AVEC L'ARCHITECTE TSUYOSHI TANE
ATTA (Atelier Tsuyoshi Tane Architects) fait partie des 35 agences d'architecture qui représentent, selon l'ADAN (Architectural Design Association of Nippon), les nouveaux courants architecturaux au Japon.
Tsuyoshi Tane ©Yoshiaki Tsutsui
Tsuyoshi Tane ©Yoshiaki Tsutsui

L’Architecture d’Aujourd’hui : Quels sont selon vous les moteurs de cette nouvelle dynamique créative ?
Tsuyoshi Tane :
Par le passé, dans la conception architecturale, le style de l’architecte, ses concepts, ses idéologies primaient toujours sur l’âme et l’histoire de l’environnement dans lequel il intervenait. Aujourd’hui, la jeune génération d’architectes ne se sent plus en accord avec cette attitude et cette pratique. Même si je crois que le style reste important en architecture. Il est important que chaque architecture adopte un « style », et non que chaque architecte impose le sien à chacun de ses projet. En plus de cette question d’identité architecturale, la question climatique est aussi prégnante.

AA : Comment intégrez-vous ces changements dans votre pratique ?
TT : Nous pensons au futur, avec une méthode archéologique. Cela peut sembler étrange, mais cela fonctionne. La fin du XXe siècle, particulièrement la seconde moitié, fut une période de modernisation. Ce fut un événement historique qui eut une influence considérable sur notre mode de vie, notre culture. Mais cette croissance effrénée et cette course à la modernité nous ont fait perdre toute vision claire de l’avenir. Aujourd’hui, les architectes ont cette mission de concevoir le futur. Et plutôt que de regarder vers l’avenir, nous avons commencé à creuser dans le passé lointain et à créer l’avenir à partir de ces souvenirs. J’ai donc commencé à penser que nos souvenirs n’appartiennent pas au passé mais sont véritablement les moteur de notre avenir, et c’est en ce sens que nous devons agir, que les architectes doivent agir.

AA : Quels sont les éléments saillants de cette architecture ?
TT : L’architecture est la création d’une architecture dans un lieu unique. Nous souhaitons créer une architecture fortement connectée à la mémoire du lieu. Le but de l’architecture est de créer des espaces où les gens peuvent se rassembler. Et il est en ce sens important de rappeler qu’une architecture peut vivre plus longtemps qu’une vie humaine.

www.at-ta.fr

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

Ryūe Nishizawa, Teshima Museum, Kagawa, 2010 © Office of Ryūe Nishizawa
Ryūe Nishizawa, Teshima Museum, Kagawa, 2010
© Office of Ryūe Nishizawa

 

Katsuhiro Miyamoto, Chushinji Temple, Priest's Quarters, Nagano, 2009 © Takumi Ota
Katsuhiro Miyamoto, Chushinji Temple, Priest’s Quarters, Nagano, 2009
© Takumi Ota

 

Tsuyoshi Tane, Todoroki House in Valley, Tokyo, 2018 © Yuna Yagi
Tsuyoshi Tane, Todoroki House in Valley, Tokyo, 2018 © Yuna Yagi
studio velocity, PLASU (Platform For Aichi Sangyo University), Aichi, 2013 © Kentaro Kurihara
studio velocity, PLASU (Platform For Aichi Sangyo University), Aichi, 2013 © Kentaro Kurihara
Shigeki Mareda, Takarazuka Huts, Hyogo, 2018 © Takashi Daibo
Shigeki Mareda, Takarazuka Huts, Hyogo, 2018
© Takashi Daibo
ICADA, Knothole House, Hiroshima (Japon), 2017 © Nobutada Omote
ICADA, Knothole House, Hiroshima (Japon), 2017
© Nobutada Omote

 

 

 

 

 

Réagissez à cet article