Bannière
Françoise Raynaud, fondatrice de l'agence Loci Anima

Actualités

Addition française à la skyline new-yorkaise

Construire une tour à New-York ? Le rêve de beaucoup d'architectes. C’est aujourd’hui chose faite pour l’agence Loci Anima, fondée en 2002 par Françoise Raynaud, qui livre la tour Greenwich West en plein cœur de Manhattan. Ce projet, Françoise Raynaud en annonçait l'achèvement prochain dans les pages de “Particules élémentaires”, le hors-série de L’Architecture d’Aujourd’hui, consacrée à son agence. AA revient à cette occasion sur les propos de l'architecte française, confiés au journaliste Jean-Philippe Hugron. 

Françoise Raynaud : « Les skinny-scrapers ont totalement transformé la skyline de New-York ces trois dernières années. Elles sont new-yorkaise ; ce ne sont pas des ovnis venues de nulle part. Nous achevons actuellement à Manhattan la construction d’une tour, “Greenwich West”, et nous abordons de front les questions de la hauteur. A New-York, la règle se négocie, c’est une autre logique urbaine. Notre tour est de hauteur plus modeste mais nous voulions aussi apporter notre contribution à l’esprit des tours new-yorkaise en traitant l’air, la lumière et les espaces extérieurs. »

1
Loci Anima, Greenwich West | © Alan Tansey

La tour Greenwich West s’élance désormais à 90 m de haut dans le ciel New-Yorkais.

« Il existe de nos jours, une demande pour loger et accueillir des gens qui sont de plus en plus nombreux sur notre planète. La réalité est, bel et bien, à la préservation et à l’économie des sols. Dans ce cadre, la construction en hauteur est un moyen très efficace de penser la densité et d’y associer le confort. »

2
Greenwich West by Loci Anima – Interior design by Sébastien Segers, Patrick Blanc | © Alan Tansey

Les 21 800 m² de la tour ménagent 170 logements en plus d’une salle de sport, d’un toit-terrasse et d’un jardin partagé.

3
Loci Anima, Greenwich West | © Alan Tansey

« Il n’y a aucun matériau idéal. Il y a, en revanche, des matériaux adaptés à des contextes mais aussi des matériaux issus de contextes. »

Greenwich west est entièrement composée de briques d’argile d’un gris sablonneux pour s’intégrer à ce lieu, à deux pas des eaux de l’Hudson River qui offre une vue imprenable à tous les logements du bâtiment.

Réagissez à cet article

Vos avis (2)

  • yp, le , a écrit:

    je possède une résidence secondaire dans ce village des sables. Un havre de paix, la communion avec la nature, le calme, une végétation variée… et la mer à quelques centaines de mètres. finalement le paradis sur terre à une exception près : l’érosion du littoral qui menace ce bel endroit (sans bétonnage le long de la plage contrairement à une grande partie du littoral entre Leucate et Argelès).

  • lolokart, le , a écrit:

    Je partage complètement l’avis de Y P et j’espère pouvoir profiter le plus longtemps possible de notre petit coin de paradis.
    LH