Actualités

AA Rétro : la Biennale de Venise, 16 ans plus tôt

Il y a 16 ans, en 2000, la 7e édition de la Biennale d’architecture de Venise prônait une architecture « moins esthétique et plus éthique », selon la thématique choisie par son commissaire Massimiliano Fuksas, « Città : less aesthetics, more ethics ».

Dans le numéro 330 (septembre – octobre 2000) de L’Architecture d’Aujourd’hui, l’architecte et critique d’architecture Luca Molinari revenait sur les apparentes contradictions de cette Biennale. Dans son article, il démontrait combien la manifestation vénitienne de l’an 2000 était marquée par la montée en puissance d’Internet. Plus largement, Luca Molinari faisait état d’une Biennale qui avait échoué à faire de l’architecture contemporaine autre chose qu’une production « esthétique ».

Aujourd’hui, le défi est tout aussi grand pour Alejandro Aravena, commissaire de l’actuelle Biennale de Venise. À quelques jours de l’ouverture au public de la 15e édition (28 mai – 27 novembre 2016), celui qui défend justement les solutions concrètes pour une architecture « sociale », parviendra-t-il à faire naître autre chose qu’une exposition d’architecture ?

Pour lire l’article, cliquez sur l’image.

© L'Architecture d'Aujourd'hui
© L’Architecture d’Aujourd’hui

Réagissez à cet article