Entrée principale façade est Guinée*Potin Architectes, 2020 © S Chalmeau
Entrée principale façade est Guinée*Potin Architectes, 2020 © S Chalmeau

Actualités

Presbytère en fête avec Guinée*Potin Architectes

À Riec sur Belon dans le Finistère, l’ancien presbytère du village renoue avec les habitants du bourg grâce au travail de l’agence Guinée*Potin Architectes. Livré en juillet 2020, le projet de réhabilitation patrimoniale du bâti ancien et construction neuve d’une extension ossature bois offre aux Riécois un nouvel espace festif de 878 m2.

Guinée*Potin Architectes, 2020 © S. Chalmeau
Guinée*Potin Architectes, 2020 © S. Chalmeau

La commune de Riec sur Belon s’est engagée depuis plusieurs année dans la revitalisation du bourg par la culture et l’initiative locale. Afin de retrouver l’esprit du centre bourg formé autour de la mairie, du marché et de la salle communale, la mairie Riécoise a choisi le site de l’ancien presbytère pour y installer un nouvel équipement pluriel à la fois associatif, festif et culturel.
Le projet conçu par les architectes de l’agence Guinée*Potin propose une salle des fêtes avec gradin télescopique pour 200 personnes assises ou 320 debout, des loges, deux niveaux de salles associatives, un grand salon, un bar, un office et des espaces de stockage.

plan du RDC et axonométrie éclatée © Guinée*Potin Architectes
plan du RDC et axonométrie éclatée © Guinée*Potin Architectes

Souhaitant éviter l’écueil de la « grosse boite » créée ex nihilo pour accueillir une salle polyvalente, les architectes sont intervenus avec une grande subtilité volumétrique autour du presbytère et dans son jardin. Ainsi, deux volumes viennent délicatement s’adjoindre au bâti ancien, sur son aile nord. Un premier bâtiment bas, abritant le hall d’entrée, les loges, les sanitaires et les locaux techniques, articule le presbytère entièrement réhabilité et la salle festive. Ce plus grand volume accueillant la scène et les gradins a été volontairement placé en retrait afin de ne pas entrer en conflit avec le presbytère. Cette composition offre une transition volumétrique ingénieuse permettant à chaque élément de trouver sa place et d’exprimer toute sa matérialité.

Guinée*Potin Architectes, 2020 © S. Chalmeau
Guinée*Potin Architectes, 2020 © S. Chalmeau

La pierre pour le presbytère et son mur d’enceinte, le bois (ossature, charpente, bardage et revêtement intérieur) pour la salle festive et le verre et la chaux pour le plus petit volume de jonction ; tous les matériaux employés sont « au service d’une forme de discrétion contemporaine » d’après les architectes Guinée*Potin. En effet, l’homogénéité des couleurs sur des variations de bruns offre une belle cohérence entre les trois volumes, entre le bâti ancien et son extension contemporaine. Un respect du patrimoine qui s’exprime aussi sur le plan formel grâce à la toiture à deux pentes en ardoise de la salle festive qui se fond dans le paysage et l’architecture rurale.

Sur le plan technique, le projet d’extension est construit selon le principe constructif de la filière sèche – ossature et charpente bois. Tous les éléments structurels ont été préfabriqués en atelier permettant ainsi une grande maîtrise du détail et offrant une surtout un chantier à faible nuisance et préservant l’environnement naturel existant.

Les gradins déployés de la salle de spectacle, Guinée*Potin Architectes, 2020 © S. Chalmeau
Les gradins déployés de la salle de spectacle, Guinée*Potin Architectes, 2020 © S. Chalmeau

 

Réagissez à cet article