Actualités

Les Quatre Saisons de Carlo Ratti Associati à Milan

À l’occasion du Salone del Mobile de Milan, l’architecte et ingénieur italien Carlo Ratti a conçu, avec le think tank Studio Römer, un pavillon étonnant qui abrite un jardin où les quatre saisons coexistent grâce à une technologie innovante, capable de créer des microclimats. Le projet, intitulé « Living Nature. La Natura dell’Abitare » est accessible au public du 17 au 25 avril, sur la Place Centrale du Duomo. 

Pavillon “Living Nature. La Natura dell’Abitare” © Delfino Sisto Legnani e Marco Cappelletti
Pavillon “Living Nature. La Natura dell’Abitare” © Delfino Sisto Legnani e Marco Cappelletti

À l’intérieur, sur 500 m2, sont répartis quatre microcosmes climatiques, capables de cohabiter dans un même espace et en même temps, les uns à côtés des autres. Les visiteurs peuvent ainsi se promener à travers les quatre saisons, accueillies sous le même toit.

_RC_7644

« Living Nature » symbolise pour Carlo Ratti une nouvelle étape dans sa recherche sur les relations entre nature et ville. Le projet expérimente de nouveaux systèmes de contrôle d’énergie – exploitant cellules photovoltaïques, accumulateurs et pompes à chaleur, mettant en place une stratégie de contrôle énergétique durable sans précédent. L’agence Carlo Ratti Associati (CRA) avait esquissé les prémices de cette étude en 2017, à l’occasion de l’exposition « Green & the Grey », à Toronto.

 Au XXe siècle, les villes se sont étendues pour conquérir la nature et la campagne. Nous sommes persuadés qu’aujourd’hui l’enjeu s’est inversé ; nous devons penser à  ramener la nature en ville, affirme Carlo Ratti.

Pavillon “Living Nature. La Natura dell’Abitare” © Delfino Sisto Legnani e Marco Cappelletti
Pavillon “Living Nature. La Natura dell’Abitare” © Delfino Sisto Legnani e Marco Cappelletti

Autre sujet d’envergure soulevé par « Living Nature » : la durabilité. Il s’agit de contrôler ce microclimat urbain en gérant les flux d’énergie. Les plantes à l’intérieur du pavillon – sélectionnées par le botaniste français Patrick Blanc – sont abritées sous une membrane sélective Crystal de 5 mètres de hauteur. La membrane filtre l’apport solaire grâce aux donnés reçues par des capteurs réactifs à la lumière. Des panneaux photovoltaïques placés sur le toit du pavillon génèrent de l’énergie « pure », qui contribue à alimenter les flux d’énergie. Il est ainsi possible de baisser la temperature dans la zone « hiver », et de l’augmenter dans la zone « été ».

Dans le contexte du changement climatique et de la menace qu’il représente pour les villes du monde entier, nous devons élaborer des stratégies pour améliorer les conditions de vie dans nos villes et définir une alliance plus étroite entre le naturel et l’artificiel.», explique Antonio Atripaldi, chef de projet chez CRA. « Si le contrôle du climat est souvent associé à une consommation d’énergie excessive, ce projet offre un changement de perspective radical, démontrant la faisabilité d’un contrôle climatique durable, avec un vaste potentiel pour de futures applications. 

Pavillon “Living Nature. La Natura dell’Abitare” © Delfino Sisto Legnani e Marco Cappelletti
Pavillon “Living Nature. La Natura dell’Abitare” © Delfino Sisto Legnani e Marco Cappelletti

Texte extrait des propos des architectes de CRA Carlo Ratti Associati et du communiqué de presse.

« Living Nature. La Natura dell’Abitare »
Piazza del Duomo, Milan du 17 au 25 avril 2018.
Maître d’ouvrage : Salone del Mobile Milano
Architectes : CRA Carlo Ratti Associati (Carlo Ratti, Giovanni de Niederhausern, Antonio Atripaldi comme chef de projet, Chiara Borghi, Nicola Scaramuzza, Rui Guan, Anna Scaravella)
Perspectives : Équipe graphique de l’ARC (Gary di Silvio, Gianluca Zimbardi)
Construction : PAC Team Expo
Développement du design : Carlo Ratti Associati et Studio Römer
Scénographie : Studio Römer
Consultants en ingénierie : Ai Studio
Consultant en construction : Isabella Artana
Paysage et Botanique : Patrick Blanc, Flavio Pollano
Graphisme : Studio FM Milano

Réagissez à cet article