Actualités

ARCHI EN APARTÉ : PIUARCH STUDIO

À la manière d’un court questionnaire de Proust, AA interroge les architectes sur leur métier, leurs projets, leur vision de l’avenir. Aujourd’hui, rencontre avec l’agence italienne Piuarch, fondée par Francesco Fresa, Germán Fuenmayor, Gino Garbellini et Monica Tricario en 1996. L’agence a conçu plusieurs projets, notamment en Algérie, en Chine, en France et aussi en Russie, où elle s’est récemment implantée.

Piuarch , © Filippo Avande
Piuarch , © Filippo Avande

Être architecte c’est…

Piuarch : La capacité de regrouper créativité, fantaisie et concrétude. Transformer les contraintes en ressources.

Ma commande idéale : 

Francesca Fresa : Le nouveau stade de l’équipe de football Rome.

Germán Fuenmayor : Un projet pour beaucoup d’usagers et peu de commanditaires.

Gino Garbellini : Une bibliothèque.

Monica Tricario : Le nouveau Guggenheim.

IDF Habitat Headquarters, © Sergio Grazia
IDF Habitat Headquarters, © Sergio Grazia

Mon métier dans 20 ans : 

FF : Même à l’époque de la technologie et de la disparition du travail manuel, du dessin et des maquettes, je suis persuadée que la bonne architecture sera toujours le fruit de la réflexion. Aujourd’hui comme dans 20 ans.

GF : Je pense que notre métier ne changera pas radicalement même si les architectes devront de plus en plus identifier différents problèmes auxquels donner une réponse.

GG : Dans 20 ans, j’espère avoir beaucoup plus de temps libre !

MT : Alors que rien ne changera dans le processus créatif, nous aurons à disposition des outils technologiques qu’aujourd’hui nous n’arrivons même pas à imaginer.

Le conseil que je donnerais à un jeune architecte :

Piuarch : Aller toujours à la recherche de nouvelles expériences, et pas qu’en architecture, mais aussi dans le monde de l’art, du cinéma, de la culture au sens large.

Ce que je souhaite transmettre à mes collaborateurs :

Piuarch : L’engagement, la passion et la rigueur ; des outils nécessaires pour se responsabiliser dans son travail et dans la qualité de sa production.

Gucci Hub 1, © Andrea Martiradonna
Gucci Hub 1, © Andrea Martiradonna

L’architecte émergent qu’il faut suivre :

Piuarch : Un étudiant qui fait toujours ses études.

Le projet que j’aurais aimé signer :

FF : L’Elbphilharmonie d’Herzog & de Meuron à Hambourg.

GF : La cité universitaire Caracas Carlos Raúl Villanueva.

GG : Les thermes de Vals de Peter Zumthor.

MT : Le Guggenheim de New York.

Dolce&Gabbana Headuarters, © Andrea Martiradonna
Dolce&Gabbana Headuarters, © Andrea Martiradonna

 

Un livre, un objet, une œuvre que j’aime particulièrement :

FF : Le Livre « Le Maître et Marguerite » de Michail Bulgakov.

GF : Le livre « La Vida Exagerada » de Martin Romaña ; un keléidoscope et l’œuvre Reticulárea, de l’artiste Gego.

GG : Les livres de Jón Kalman Stefánsson.

MT : Le livre « Alexis ou le Traité du Vain Combat » de Marguerite Yourcenar.

 

 

 

L’autre profession que j’aurais aimé exercer :

FF : Voyageur.

GF : Réalisateur.

GG : Facteur.

MT : Musicienne.

Un lieu qui m’inspire :

FF : Le potager sur le toit de notre bureau.

GF : Le destin de mon prochain voyage.

GG : La montagne.

MT : New York.

 

Réagissez à cet article