Reconversion des Magasins Généraux, Pantin, France. 2016. © Hervé Abbadie
Reconversion des Magasins Généraux, Pantin, France. 2016. © Hervé Abbadie

Actualités

Archi en aparté : Frédéric Jung

© JM Gourdon
© JM Gourdon

À la manière d’un court questionnaire de Proust, AA interroge les architectes sur leur métier, leurs projets, leur vision de l’avenir. Rencontre avec Frédéric Jung, fondateur de Jung Architectures, agence principalement connue pour ses équipements culturels et ses reconversions de bâtiments à fortes caractéristiques patrimoniales. Parmi ses dernières livraisons, l’extension et la réhabilitation du Musée de la Poste à Paris, pour laquelle il réalise également la muséographie et la scénographie de l’exposition permanente.

Être architecte c’est…
Rendre réel le projet rêvé, un travail au long cours en restant dilettante et opiniâtre, disponible et têtu à la fois, quelquefois éclectique, souvent contextuel. Libre…

Quels sont pour vous les nouveaux enjeux de la profession ?
Rester optimiste dans le branle‐bas général, développer une attention différente au monde, peut‐être moins autocentrée sur la discipline de l’architecture stricto sensu.

Ma commande idéale
Celle d’un maître d’ouvrage idéal : curieux, enthousiaste, décidé.

Mon métier dans 20 ans
Participer de plus en plus au raccommodage de la Cité, donc prendre la pratique de la reconversion architecturale à bras‐le‐corps ; le déjà‐là (l’espace, la lumière, la matière…) sont les constantes, et les programmes, seules variables, se succèderont…

Le conseil que je donnerais à un jeune architecte
Rêve tes projets en considérant à la fois « ce que l’on a fait ici » en même temps que ce que « l’on veut faire ici » Et puis voyage encore et encore.

Ce que je souhaite transmettre à mes collaborateurs
« mille fois sur le métier vous remettrez l’ouvrage », acceptez l’inconfort de l’expérimentation, acceptez l’intuition, ajoutez quelquefois et souvent effacez…

L’architecte émergent qu’il faut suivre
Toute l’architecture émergente mérite considération, et pas seulement celle consacrée médiatiquement.

Le projet que j’aurais aimé signer
Sans rien signer (!), le Salk Institute, les case studies pendant mes études en Californie, ou encore la lumière sur les voûtes nubiennes de terre lors de mon séjour comme architecte au Niger, m’ont amené à la plénitude. L’histoire de l’architecture est un creuset infini, rempli de rencontres prodigieuses. Mais je n’oublie pas non plus ni la force des ouvrages d’art, ni l’intelligence de l’architecture sans
architectes.

L’autre profession que j’aurais aimé exercer
Architecte, what else ?

Un lieu qui m’inspire
Paradoxalement mon équilibre est instable entre radicalité et pittoresque :
‐ l’abstraction sensuelle du plongeon dans la lumière liquide de James Turrell (exposition Heavy Water du Confort Moderne à Poitiers en 1992)
‐ l’immersion dans les puissants décors baroques de Richard Peduzzi pour la version du Ring wagnérien de Chéreau‐Boulez (Bayreuth, 1977)

Un livre, un objet, une oeuvre que j’aime particulièrement
La musique échappe à la pesanteur (ce qui fait pourtant la beauté de l’architecture) de Debussy à Francesco Tristano, de Bach à Zappa (« G Spot Tornado » par l’Ensemble Intercontemporain pendant que j’écris…)

Pour en savoir plus sur Frédéric Jung, consultez le site de son agence.

Musée de la Poste, Paris, 2019. © Hervé Abbadie
Musée de la Poste, Paris, 2019. © Hervé Abbadie

 

Musée de la Poste, Paris, 2019. © Hervé Abbadie
Musée de la Poste, Paris, 2019. © Hervé Abbadie

 

Reconversion des Magasins Généraux, Pantin, France. 2016. © Hervé Abbadie
Reconversion des Magasins Généraux, Pantin, France. 2016. © Hervé Abbadie

Réagissez à cet article