Actualités

AA Rétro : L’Espagne et sa marque de fabrique

Déjà en 1986, J.P Estrampes, auteur de l’introduction du dossier consacré à à l’architecte Madrilène Antonio Fernandez Alba dans le n°246 d’AA, remarquait que l’architecture espagnole était célébrée par la presse architecturale où elle était présentée comme « une victoire de la modernité et du renouveau de l’esprit du temps contre les forces du conservatisme et de l’archaïsme […] » 

Il revient sur cette image pour dévoiler l’expression propre de l’architecture espagnole et les principes qui lui confèrent une qualité aussi reconnue chez les critiques. Selon l’auteur, cette qualité émane de l’adaptation des principes du Mouvement Moderne aux cultures locales, histoire, climat et techniques. « Une compréhension de l’architecture contemporaine espagnole passe aussi par la prise en compte de deux archétypes de la culture de ce pays, l’Alhambra et l’Escurial, les deux influences opposées, sœurs et ennemies, comme les fantasmes tragiques d’une guerre civile. »

Trente ans plus tard, L’Architecture d’Aujourd’hui consacre à nouveau un numéro à l’architecture espagnole, mais aujourd’hui c’est un renouveau né d’une crise économique qui permet de distinguer la pratique – une thématique à découvrir dans le numéro 419 d’AA, actuellement disponible en librairies.

 

Pour lire l’article dans son intégralité, cliquez sur la couverture.
Et si vous souhaitez compléter votre collection d’anciens numéros, cliquez ici.

n°246, 1986 © L'Architecture d'Aujourd'hui
n°246, 1986 © L’Architecture d’Aujourd’hui

 

Réagissez à cet article