© Peter Bennetts
© Peter Bennetts

Actualités

Leaders culturels. Le Walumba Elders Center par Iredale Pedersen Hook Architects.

Livré en 2014, le Walumba Elders Centre est un centre d’accueil pour personnes âgées commandé par l’État d’Australie-Occidentale suite à une inondation dévastatrice qui a détruit Warmun, un village aborigène situé à 200 km au sud de la ville de Kununurra. Pour AA, Adrian Iredale, co-fondateur de l’agence Iredale Pedersen Hook Architects, en charge du projet, met en évidence les leçons tirées des cultures ancestrales pour construire pour les personnes âgées.

Propos recueillis par Yên Bui

 

L’Architecture d’Aujourd’hui : Quel a été le point de départ de ce projet ?
Adrian Iredale : Ce projet a été commandé par le Department of Finance, Building Management and Works (département des finances, de la gestion des bâtiments et des travaux publics) de l’Etat d’Australie-Occidentale suite à une inondation dévastatrice — la première depuis près de 300 ans — survenue en mars 2011. Cette catastrophe naturelle a entraîné l’évacuation des 300 habitants du village de Warmun. Nous avons donc travaillé directement avec les Anciens de la communauté des Gija, un peuple aborigène établi dans le village, et le personnel de soins à domicile (HACC Home and Community Care staff) pour concevoir un foyer qui prend en compte l’héritage culturel et les codes sociaux des tribus, tout en respectant les réglementations en vigueur dans le Commonwealth concernant les centres de soins pour personnes âgées. Le site a été sélectionné en raison de sa proximité avec l’école et le centre-ville, pour que les personnes âgées puissent continuer à jouer leur rôle d’éducateurs et de leaders culturels.

Iredale Pederson Hook, Walumba Elders Centre, Warmun, Australia, 2015
Iredale Pederson Hook, Walumba Elders Centre, Warmun, Australia, 2015

 

Iredale Pederson Hook, Walumba Elders Centre, Warmun, Australia, 2015
Iredale Pederson Hook, Walumba Elders Centre, Warmun, Australia, 2015

AA : Quels facteurs culturels avez-vous pris en compte pour concevoir ce bâtiment ? Pouvez-vous nous donner des exemples de procédés architecturaux participant aux échanges entre les générations ?
AI : Pour concevoir cet établissement, nous avons pris en compte plusieurs facteurs culturels liés à la culture des Gija, en reconnaissant, par exemple les liens entre les différents membres des familles, en recherchant un équilibre entre l’intimité des résidents et leur accès aux services de soutien, en créant des espaces extérieurs publics comme privés, faciles d’accès, qui garantissent un lien avec les activités de la communauté, en séparant les genres et en anticipant les questions relatives aux rites funéraires. Le projet encourage les interactions entre les générations grâce aux espaces extérieurs communs. Tout en favorisant un mélange social, il apporte des réponses dynamiques et sensorielles aux enjeux climatiques ; comme le montre par exemple la présentation ludique du système d’épuration de l’eau. Des foyers et des barbecues permettent aux habitants de cuisiner ensemble et de se rassembler, pour se raconter leurs histoires, le feu jouant son rôle ancestral de lieu de rencontre entre les différentes générations et tribus. De plus, créer des espaces réservés aux hommes et d’autres réservés aux femmes permet la transmission des connaissances culturelles spécifiques à chaque genre.

Iredale Pederson Hook, Walumba Elders Centre, Warmun, Australia, 2015 © Peter Bennetts
Iredale Pederson Hook, Walumba Elders Centre, Warmun, Australia, 2015 © Peter Bennetts

 

Iredale Pederson Hook, Walumba Elders Centre, Warmun, Australia, 2015 © Peter Bennetts
Iredale Pederson Hook, Walumba Elders Centre, Warmun, Australia, 2015 © Peter Bennetts

 

Iredale Pederson Hook, Walumba Elders Centre, Warmun, Australia, 2015 © IPH Architects
Iredale Pederson Hook, Walumba Elders Centre, Warmun, Australia, 2015 © IPH Architects

 

Elderly Centre Peter Bennetts-1
© Peter Bennetts

AA : Qu’avez-vous tiré de cette expérience concernant l’architecture destinée aux personnes âgées ?
AI : L’inclusion des seniors est essentielle à leur bien-être mental et physique. Trop souvent, nous les isolons en périphérie des villes, dans des lieux abandonnés et oubliés. En réponse à cet isolement, nous avons récemment développé des solutions qui prennent en compte la mobilité et les sens dans le SwanCare Retirement Village à Perth. Les installations sensorielles explorées au Walumba Elders Centre ont été bien accueillies par les habitants. Lorsque nous les avons transposées au SwanCare, nous les avons étendues à une communauté de 750 résidents qui ont la possibilité d’inviter leurs voisins, familles et amis. Notre volonté était de créer une variété d’expériences à différentes échelles, afin que chacun puisse avoir ses moments de tranquillité ou se réunir dans un environnement sécurisé, qui engage tous les sens.


Cet article s’inscrit dans les thématiques du n°434 d’AA – Vieillir, ici et bien – disponible sur notre boutique en ligne.

Réagissez à cet article