Capture d’écran 2019-12-16 à 11.32.49
À Bonn, dans l’ouest de l’Allemagne, la coopérative de logements Amaryllis rassemble environ 70 personnes de tous âges. © Amaryllis

Actualités

Vieillir, un état des lieux

Selon l’Insee, en 2060, le nombre des plus de 85 ans atteindra 5 millions de personnes en France, contre 1,4 aujourd’hui. Une situation qui n’a rien d’exceptionnel puisqu’un Européen sur cinq a plus de 65 ans. Quels logements, quels services offrir à cette population vieillissante ? Et comment l’aider à vieillir là où elle a vécu ?

Sous la forme d’un lexique, la journaliste Christelle Granja dresse pour le dossier du nouveau numéro d’AA, intitulé « Vieillir, ici et bien », un état des lieux des solutions existantes, sur le plan architectural et urbain.

Villes « âge friendly »

Sur l’impulsion de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Réseau francophone des villes amies des aînés (RFVAA) s’attache depuis sa création, en 2012, à multiplier les initiatives favorisant le bien-être des seniors. Il fédère aujourd’hui plus de 140 villes, qui s’engagent à encourager le vieillissement actif et la lutte contre l’âgisme, c’est-à-dire la discrimination fondée sur l’âge. Habitat, culture, transports ou encore information et communication, les leviers d’action sont divers. Ainsi, la ville de Rezé, en Loire-Atlantique, a mis en place le service « Votre second souffle » pour soutenir les aidants, souvent épuisés. Ils peuvent être remplacés, de quelques heures à quelques jours, par un professionnel. Un répit bienvenu pour se rendre à un rendez-vous ou simplement se consacrer à autre chose. À Rennes, des marches exploratoires ont été menées avec les aînés pour mettre en place des aménagements urbains adaptés. Favoriser la mobilité des plus âgés : c’est aussi la préoccupation qui a animé la ville de Belfort pour installer et créer des bancs avec le concours de kinésithérapeutes et d’ergothérapeutes. Autre projet, même ambition inclusive : la municipalité de Bron, dans le Rhône, a conçu un guide seniors grâce à l’expertise d’habitants seniors, dont les contenus et la mise en page sont accessibles à tous.

Accessibilité

Selon un récent rapport des Petits Frères des pauvres [Solitude et isolement des personnes âgées en France. Quels liens avec les territoires ? Sept. 2019], 4,6 millions de Français de plus de 60 ans souffrent de solitude et 3,2 millions présentent « un risque d’isolement relationnel ». La mobilité, et donc l’accessibilité des transports et au bâti, sont des outils clés pour lutter contre cet isolement. Mais de la théorie à la pratique, la route est longue. Selon une enquête du Laboratoire de la mobilité inclusive, réalisée avec l’Insee, près de la moitié des 75 ans et plus se disent gênés pour se déplacer, et un quart n’effectue aucun déplacement de toute la semaine.

[…]

Capture d’écran 2019-12-17 à 11.06.12
© L’Architecture d’Aujourd’hui

Retrouvez l’intégralité de cet article dans le n° 434 de L’Architecture d’Aujourd’hui, disponible en librairies et sur notre boutique en ligne.

Réagissez à cet article