© Anders Sune Berg
© Anders Sune Berg

Actualités

Olafur Eliasson, statique Fjordenhus

Comme incarnation du devenir actuel des docks urbains, le nouveau siège du groupe financier Kirk Kapital situé à Vejle, dans le sud de la péninsule du Jutland au Danemark, est l’une des plus expressives. Livré en juin 2018, ce bâtiment d’Olafur Eliasson, à la réalisation particulièrement soignée, est d’abord et avant tout un bâtiment-trophée, aussi élégant que monolithique.

Retrouvez l’intégralité de cet article écrit par Edwin Heathcote et publié dans le N°427 de L’Architecture d’Aujourd’hui en cliquant sur l’image ci-dessous.

AA 427_O. Eliasson
© L’Architecture d’Aujourd’hui

 

 

 

 

Le N°427 – Architectures portuaires – est disponible sur notre boutique en ligne.

Réagissez à cet article

Vos avis (4)

  • majeed, le , a écrit:

    Mauvais article. Les habitants historiques de cette place n’en pouvaient plus de ce qu’elle était devenue et rêvaient d’avoir une place piétonne.
    De plus, comparer la Plaine à Noailles et la Belle de Mai d’un point de vue sociologique démontre un grand manque de sérieux de l’auteur.

  • Jean, le , a écrit:

    Je suis désolé, mais ces murs n’ont pas été construits pour protéger la place de ses habitants mais plutôt pour empêcher des opposants à la rénovation de saboter le chantier, qui ne sont pas des habitants de la plaine, pour la plupart d’entre eux.
    Ce projet vous paraît fade, et il l’est un peu aussi à mes yeux, mais rendre la plaine aux piétons est miraculeux, et rien que pour ça, je soutiens ce projet. La seule bêtise a ranger dans un musée est celle de ces opposants révolutionnaires qui ont eu la bonne idée de transformer en drame shakespearien ce qui ne devait être qu’une pièce de théâtre de boulevard, pour le plus grand bonheur de quelques acteurs ratés en manque de représentation qui composent ces opposants.

  • Nono, le , a écrit:

    La plaine était une poubelle rien à voir avec un quartier populaire,viol, crimes ,le mur est la pour protéger le chantier ,les ouvriers et les vigiles constamment attaqué , sans parler des commerces dévasté lors des attaque des  » opposants  » la plupart des gens qui habitent ou travaillent sur la place sont pour ce projet,qui a de toute façon commencé tout sera mieux que ce que nous avions avant , après les travaux on aura une place semi pietoniser ,plus d’arbres ,des jardins pour enfants , donc je vous le demande ,où est le problème ?

  • Plainard, le , a écrit:

    Assimiler habitants et opposants, c’est relayer ceux qui crient le plus fort sans écouter la majorité des habitants qui sont pour ces travaux. Vous qualifiez de « sans saveur » la pietonisation d’un parking géant en plein centre-ville, vous trouvez « chiant » de verdir un espace bétonné, et vous cautionnez les violences « poétiques ». Curieux de savoir ce que vous auriez proposé. Ne répondez pas « j’aurais concerté » car cela ne vous a pas échappé, tout le monde ne veut pas la même chose à la Plaine. Donc vous auriez fini menacé de mort comme les personnes impliqués dans le projet et vous auriez trouvé ça moins poétique comme contestation.