Sommaire

Dossier « Construire en pierre », sélection de projets

Par la pierre, l’apaisement de l’histoire

Ma2__464

Renzo Piano Building Workshop + Architecture Project, La Valletta City Gate, Malte, 2015.
Construction. Démolition. Reconstruction. L’histoire pave le paysage de monuments que quelques héros, vainqueurs et autres opportunistes tentent de revendiquer. L’occupation anglaise de l’île de Malte a été marquée, entre autres, par la création d’un opéra et d’une porte monumentale en marge des remparts. La Seconde Guerre mondiale eut raison du premier. L’indépendance, de la deuxième.
Un article de Jean-Philippe Hugron.

Pierres sauvages

© Benoît Wherle
© Benoît Wherle

Rudy Ricciotti Architecte, La Capitelle, 83 logements sociaux, locatifs, intermédiaires, Le Crès, Hérault, France, 2014.
« L’architecture identitaire existe, ce n’est pas un complot ! »
lance l’architecte Rudy Ricciotti à propos de son projet de logements locatifs, sociaux et intermédiaires, livré en 2014 dans la ZAC Via Domitia du Crès, à une dizaine de kilomètres au nord de Montpellier.
Un article de Cécile Brunengo.

Expulsion géologique

© James Morris
© James Morris

Skene Catling de la Peña, Flint House, Buckinghamshire, Royaume-Uni, 2015.
Récompensée par l’édition 2015 du « Riba House of the Year », la Flint House est située dans le sud du Royaume-Uni, sur le domaine de Waddesdon Manor, le château néo-Renaissance des Rothschild. Si cette immense demeure XIXe siècle est une architecture de pur artifice, littéralement calquée sur des modèles français, la Flint House, au contraire, émerge brutalement de la topographie des lieux.
Un article d’Edwin Heathcote.

Lisez la suite de ces articles dans le numéro 417 d’AA, mars 2017.

Réagissez à cet article