Actualités

Hors-série AA Projects : les urbanités de PetitdidierPrioux

Les urbanités de PetitdiderPrioux, AA Projects © DR
Les urbanités de PetitdiderPrioux, AA Projects © DR

Nombreux sont les architectes qui évoquent, à propos de leurs projets, « l’évidence » du résultat final. Par cela, ils entendent généralement qu’une fois mis bout à bout le programme, l’analyse du site et les contraintes réglementaires et urbaines, la forme et sa matière émergent pour ainsi dire naturellement. C’est en tous cas ainsi que procèdent Cédric Petitdidier et Vincent Prioux, cofondateurs en 2004 de l’agence parisienne PetitdidierPrioux Architectes.

Pour l’opération Boucicaut, composée de 109 logements (dont 24 logements sociaux, 77 à loyer maîtrisé et 1 foyer pour personnes handicapées) articulés autours de trois cages d’escaliers distinctes, ils ont d’abord organisé le projet en plan et en coupe  avant de dessiner les façades. C’est une fois les volumes et les  ouvertures définis que la brique et le métal, si caractéristiques de ce projet, se sont « imposés » à eux. Ainsi qu’ils le soulignent dans les pages qui suivent, « nous “essorons” tant les projets qu’à la fin, les questions de la matérialité et des percements s’imposent  presque comme des évidences ».

Cette méthodologie qui ne cesse de prouver sa pertinence est indissociable d’un cheval de bataille inchangé depuis les débuts de l’agence : combler l’une des aspirations les plus communément partagées – celle de posséder un logement individuel – tout en luttant contre l’étalement urbain. L’une des premières opérations de logements de PetitdidierPrioux, le projet de La Duchère, incarnait déjà cet enjeu. En répartissant plus de 50 logements dans trois plots composés de noyaux porteurs, ils libéraient des plateaux dont les partitions étaient laissées aux soins de leurs propriétaires, résolvant avec ces « maisons-plateaux » ce qui s’apparente a priori à un oxymore.

Depuis, les projets se sont multipliés, et l’agence PetitdidierPrioux se fait forte de plus de 15 réalisations, dont 82 logements à Sevran inspirés du modèle de la cité-jardin, 30 logements à Villefranche-sur-Saône qui « continuent la ville » en puisant dans les gabarits et les tons ocres du tissu existant, ou encore 207 logements qui verront prochainement le jour au sein de la ZAC des Girondins à Lyon. Autant d’oxymores qui émergent telles des évidences. En clair, ces architectes réhabilitent le bien-vivre à l’ère de la surenchère normative sans pour autant oublier de préserver le territoire. Une gageure ? Un exemple à suivre.

La récente livraison du projet Boucicaut – 109 logements collectifs situés dans le XVe arrondissement de Paris – a été l’occasion de dédier à l’agence PetitdidierPrioux cette édition spéciale AA Projects.

Les urbanités de PetitdidierPrioux, Hors-série AA Projects © DR
Les urbanités de PetitdidierPrioux, Hors-série AA Projects © DR

 

 

 

 

 

 

 

Hors-série AA Projects – Les urbanités de PetitdidierPrioux, 72 pages, 10€, à commander ici.

Réagissez à cet article