Croquis de spacialisation - Casernement © Nicolas Frize – RHIZOME
Croquis de spacialisation - Casernement © Nicolas Frize – RHIZOME

Actualités

Nicolas Frize, musicien du bâti

Écouter l’architecture, pour mieux entendre la ville. Le compositeur Nicolas Frize a créé pour la nouvelle université d’Amiens une oeuvre musicale qui ne se découvre qu’en arpentant les lieux. Monumentale et légère, ludique et savante, pérenne et évolutive, elle fait entendre ici basson et violon, là balles de ping-pong et mastication de biscottes. Visite guidée en compagnie d’un chef d’orchestre pas comme les autres, qui innerve le bâti d’une malicieuse humanité.

Les murs bruissent, les arbres chantent, les pierres donnent le la. On jurerait avoir vu une fenêtre frissonner. L’université de Picardie Jules-Verne, récemment inaugurée dans la citadelle d’Amiens, est étrangement habitée. De ses façades, de ses couloirs, et même de ses jardins jaillissent des sonorités inconnues, des accords singuliers, et des voix qui ne doivent rien au brouhaha des étudiants. Et pourtant, il n’y a là ni scène ni orchestre ; ni musiciens ni hautparleurs visibles. « L’objectif est que le visiteur ne sache pas d’où vient la musique, qu’il ne comprenne pas ce qu’il se passe. J’essaie de maîtriser la technique au point qu’elle disparaisse : c’est l’architecture qui s’exprime, c’est le mur qui parle », s’enthousiasme Nicolas Frize.

Pour lire l’intégralité de l’article de Christelle Granja, publié dans le numéro 427 d’AA, cliquez sur l’image ci-dessous.

 

© L'Architecture d'Aujourd'hui
© L’Architecture d’Aujourd’hui

Le numéro 427 – Architectures portuaires – est disponible sur notre boutique en ligne.

© Nicolas Frize – RHIZOME

Croquis de spatialisation : passerelle.

Réagissez à cet article