bannière

Actualités

La couv’ d’AA : n°374, novembre 2009

Relancer une revue ? Un défi ! Incarner ce renouveau ? Une gageure… Dans ces circonstances, l’exercice de la couverture devient difficile, sinon délicat. Personnifier l’événement ? Impensable. Le signer, encore moins…

« Tous sont présents  dans ce nouveau numéro…
mais aucun ne fait la couverture… Alors tous font la couverture ! »

La personnalité dévorante de Jean Nouvel colle déjà suffisamment à la publication ; s’il est à l’origine d’une reprise, L’Architecture d’Aujourd’hui, avec un logo redessiné par ses soins, n’est pas pour autant « sa » revue, pas plus qu’elle ne serait un produit « AAJN ». Dans les pages de ce « premier » 374e numéro, se succèdent de surcroît d’autres figures émérites : Claude Parent, Frédéric Druot, Anne Lacaton, Jean‑Philippe Vassal. Trop utopiste ? Trop pragmatique ? Julien de Smedt, Francis Kéré, Frank Gehry… trop trop ? Alors qui pour « couvrir » ce titre ? Un architecte ? Encore un ? Peut-être faudrait-il être comme les autres n° 1 de L’Architecture d’Aujourd’hui ? Celui de 1930, par exemple, le « premier premier », nu et abstrait ? Ou comme le « septième premier » – le numérotage recommence chaque année – daté de 1936 avec, pour la première fois, en une, une photographie : une « maison de week-end » sur le Danube, de l’architecte Lajos Kozma… Et d’ailleurs, pourquoi pas, en couverture, un photographe ? Bernard Plossu ? Ou bien un artiste ? Yves Bélorgey ? Voire les deux ? JR ? Tous sont présents dans ce nouveau numéro… mais aucun ne fait la couverture… Alors tous font la couverture ! Une image composite, conçue par Sophie Laurent-Lefèvre avec Serge Barto, avec les yeux de favelas cariocas, les façades du Campus Novartis ou encore les salles de cours de l’École d’architecture de Nantes. Voilà de quoi parfaitement incarner l’ambition fixée, il y a tout juste dix ans, d’une revue telle « une œuvre collective »… pour ne pas tirer la couverture à soi.

© AA 374, Novembre 2009
© AA 374, Novembre 2009

Ce « retour sur couverture » de Jean-Philippe Hugron est extrait du N°434 de L’Architecture d’Aujourd’hui – Vieillir, ici et bien –, disponible sur notre boutique en ligne.

Réagissez à cet article