Projet d'extension d'un EHPAD, Vaucouleurs (55), Christophe Aubertin, Studiolada © Ludmilla Cerveny
Extension d'un EHPAD, Vaucouleurs (55), Christophe Aubertin, Studiolada © Ludmilla Cerveny

Actualités

Extension d’un EHPAD à Vaucouleurs par Studiolada

Lauréat des AJAP 2014, Studiolada est un collectif d’architectes situé dans le centre-ville de Nancy. Véritable lieu de partage et d’échange d’idées, où se mêlent architecture et urbanisme, l’agence accueille les six architectes qui exercent en SARL unipersonnelles ainsi que des collaborateurs salariés. En 2018, Christophe Aubertin et Éléonore Nicolas livrent l’extension d’un EHPAD à Vaucouleurs, dans la Meuse. Une première pour les architectes en termes de projet destiné aux « anciens », comme ils appellent les seniors. Défi réussi, puisqu’elle leur vaudra le 1er Prix National de la Construction Bois dans la catégorie « Habiter ensemble » un an plus tard. AA vous propose un retour en images sur le projet, commenté par Christophe Aubertin.

par Morgane Ravoajanahary
Site
© Ludmilla Cerveny
Greffe architecturale qui donne sur la côte © Ludmilla Cerveny
Capture d’écran 2020-02-11 à 16.42.13
Plan et élévation

L’EHPAD est situé en périphérie du village de Vaucouleurs, sur un coteau. Le bâtiment est bordé au Sud-Est par un bois dont les résidents ne profitaient pas avant l’extension. Une greffe architecturale, entre les arbres, permet donc une vue sur la vallée de la Meuse et ouvre la maison de retraite sur l’extérieur, contrairement aux bâtiments principaux plutôt introvertis autour de patios.

Programme
© Ludmilla Cerveny
Jardin orienté Sud © Ludmilla Cerveny

 

© Ludmilla Cerveny
Salle commune © Ludmilla Cerveny

Le programme consiste « tout simplement » en l’extension d’une maison de retraite existante, avec six chambres, des bureaux mais surtout des espaces de vie : le PASA (Pôle d’Activités et de Soins Adaptés) en lien avec un jardin orienté sud, de plain pied.

Il s’agissait, pour les architectes, de leur premier projet destiné aux personnes âgées. La recherche de confort, d’un environnement calme, serein, contemplatif mais aussi pratique est un sujet qu’ils ont apprécié développer :

Nos populations vieillissent et la Lorraine n’est pas en reste. Il est important de construire des espaces de fin de vie dignes et agréables, tournés vers l’extérieur, où les dispositifs d’assistance médicale sont soigneusement intégrés avec discrétion pour ne pas faire l’amalgame avec un établissement purement hospitalier.

Matérialité
© Ludmilla Cerveny
© Ludmilla Cerveny

Le projet répond à un appel d’offre. L’équipe a été sélectionnée grâce à « sa volonté de renouveler l’image et la nature des espaces de soins ». 

Les matériaux synthétiques et aseptisés ne devraient plus être choisis par les architectes “automatiquement”. Nos anciens ont le sens des matières pures, des proportions et de la lumière. 

Le projet aujourd’hui
© Ludmilla Cerveny
Salle commune © Ludmilla Cerveny

Cliquez sur l’image pour voir l’espace fermé par les panneaux amovibles.

 

© Ludmilla Cerveny
Salle commune © Ludmilla Cerveny

Cliquez sur l’image pour voir l’espace ouvert.

Le projet fonctionne « apparemment très bien ». La salle commune est très souvent utilisée dans sa grande dimension – c’est à dire avec les cloisons amovibles ouvertes.

Les anciens apprécient observer le paysage au travers de la grande baie à l’Est. Lorsque la météo est favorable, ils peuvent sortir sur la terrasse en belvédère. Les infirmières peuvent très facilement les surveiller et prendre soin d’eux si nécessaire.

Une vie paisible, donc.

Pour en savoir plus sur l’agence, consultez leur site web : www.studiolada.fr

Cet article s’inscrit dans les thématiques du n°434 d’AA – Vieillir, ici et bien – disponible sur notre boutique en ligne.

Réagissez à cet article