BANDEAU

Actualités

Dans la bibliothèque de Jeanne Gang

Elle a récemment fait parler d’elle pour avoir revu à la hausse les salaires des femmes employées par son agence de façon à réduire les inégalités avec les hommes du Studio Gang. L’architecte américaine Jeanne Gang partage avec AA trois de ses ouvrages de chevet.

© Éditions La Découverte
© Éditions La Découverte


Face à Gaïa, Huit conférences sur le nouveau régime climatique
Bruno Latour, La Découverte
Paris, 2015, 400 p.

Pour les amateurs de science, de politique et d’art, les conférences de Bruno Latour réunissent ces disciplines pour interroger notre époque caractérisée par le changement climatique et l’anthropocène. Il réfléchit à ce qui nous a amenés là, et se demande qui pourrait y apporter une réponse radicale et propre à déclencher l’action. Ce livre n’est pas divisé en chapitres, mais en conférences, que vous pouvez lire à la suite ou de façon indépendante.

 

 

 

© Éditions Gallimard
© Éditions Gallimard

 

Les villes invisibles
Italo Calvino, Folio
Paris, 2013, 208 p.

C’est presque un cliché que de recommander ce livre, tant il est lu dans les écoles d’architecture, mais je l’apprécie vraiment, et j’y retourne souvent. Le texte de Calvino, avec ses villes imaginaires, nous ouvre l’esprit et célèbre au travers des mots une imagerie urbaine fantastique. Tout architecte devrait l’avoir dans sa bibliothèque, à côté de Leçons américaines. Six propositions pour le prochain millénaire.

 

 

 

© Penguin Random House
© Penguin Random House

 

L’art comme expérience
John Dewey, Penguin Random House
New York, 2005, 384 p. 

 

Le mot « expérience » est aujourd’hui galvaudé (les visiteurs, les usagers, les clients y sont conviés…), au point d’en oublier la vraie signification. Pour Dewey, l’expérience artistique permet un changement d’attitude vis-à-vis des choses ordinaires. Il interroge aussi l’acte de création, ce qui m’intéresse particulièrement du point de vue du dessin, car le livre explore la nécessité de la tension dans l’expérience artistique, dont l’une des composantes principales serait aussi la curiosité.

 

 

 

Cet article a été publié dans le numéro 428 d’AA, disponible sur notre boutique en ligne.

En mai 2018, dans le numéro 424, L’Architecture d’Aujourd’hui consacrait un article au Writers Theatre à Glencoe, réalisé par le Studio Gang. Retrouvez l’intégralité de cette publication en cliquant sur l’image ci-dessous.

 

© L'Architecture d'Aujourd'hui
© L’Architecture d’Aujourd’hui

 

Réagissez à cet article