Actuellement en librairie

Architectures portuaires

L’eau, la trame maritime et les ports sont des éléments urbains vitaux. Ces ports, et leurs reconversions, ne sont pas seulement des options de villes riches. Les transformations d’anciennes zones portuaires peuvent entraîner dans leur sillage celles de villes entières. Les architectures érigées dans ces zones peuvent représenter les emblèmes indispensables pour repenser une métropole : c’est le sujet que la rédaction d’AA a choisi d’explorer dans ce numéro 427 d’octobre 2018.

En Europe, la transformation du port de Barcelone à l’occasion des JO de 1992 restera un exemple de reconversion réussie. Si toutes les villes ne bénéficient pas de tels événements pour transformer leurs espaces industriels en front de mer, elles sont nombreuses à avoir amorcé, brutalement ou progressivement, la mutation de leurs ports, parfois au prix de la marchandisation de l’espace public, ainsi que le souligne l’enquête de ce numéro : « Villes-ports, vers une nouvelle idylle ? ».

Dans ce cadre, acteurs publics et privés font le choix de bâtiments emblématiques, dont l’architecture fait signal à l’échelle de la ville. La Marseillaise de Jean Nouvel est le dernier exemple en date mais, à une autre échelle, la Fjordenhus d’Olafur Eliasson au Danemark cherche aussi à se démarquer, ainsi que le siège de la Métropole Rouen Normandie de Jacques Ferrier. Quant au terminal maritime de Yokohama, que FOA livrait en 2001, ce bâtiment reste l’un des rares à privilégier l’espace public à la dimension iconique. Qui d’autres que des paysagistes pour traiter ce sujet ? Les associés de l’agence Ter mériteraient sans doute d’être interpellés plus régulièrement en tant qu’urbanistes tant leur travail témoigne de leur talent à cette échelle.

Enfin, parmi les villes françaises dont le patrimoine portuaire est le plus prégnant figure Saint-Nazaire et sa base sous-marine ayant fait l’objet de nombreuses consultations. Non moins patrimonial, même si plus intangible, le projet de Kenzo Tange pour la baie de Tokyo conçu en 1960 restera dans les annales.

AA-427-GIF-2

Au sommaire de ce numéro :

AUJOURD’HUI

Hommage à Paul Virilio, dans la bibliothèque de Christian Kerez, trois questions à Frédéric Druot, Tribune de l’agence AT, Bernard Desmoulin au musée de Cluny, « Intensité de sollicitation piétonne » par Philippe Trétiack… Mais aussi aussi : réalisations, expositions et citations

DOSSIER — Architectures portuaires

Enquête : Villes-ports, vers une nouvelle idylle ?
Portrait : 
Les villes invisibles de Ter
Expertise : Saint-Nazaire, un patrimoine paradoxal
Patrimoine : La baie de Tokyo selon Kenzo Tange
Réalisations :
– Ateliers Jean Nouvel, tour de bureaux la Marseillaise, Marseille, France, 2018
– Olafur Eliasson, bureaux Fjordenhus, Vejle, Danemark, 2018
– Jacques Ferrier Architecture, siège de la Métropole Rouen Normandie, Rouen, France, 2018
– FOA, terminal international de passagers de Yokohama, Japon, 2001

REGARDS

Extrait : Les architectures souterraines de Dominique Perrault
Reportage : Port de Tel Aviv, histoire d’un réveil
Art : Nicolas Frize, musicien du bâti
Acteurs : Eva Kail, pour une ville women-friendly

TENDANCES

Trois questions à… Fabrizio Gregori, General Contract Manager, Rimadesio
Projets et produits : Hôtels, rénovations et innovations

Réagissez à cet article