Actualités

Archi en aparté : vib architecture

À la manière d’un court questionnaire de Proust, AA interroge les architectes sur leur métier, leurs projets, leur vision de l’avenir. Aujourd’hui, rencontre avec l’agence vib architecture, basée à Paris et Bordeaux. Les deux associés Bettina Ballus et Franck Vialet, collaborent ensemble depuis 2001, au sein de Vialet architecture dabord, puis vib architecture en 2013. Ils développent depuis une pratique pluridisciplinaire avec des partenaires variés et une architecture attentive à la forme. L’agence compte à présent une vingtaine de collaborateurs et a livré dernièrement le centre de formation aux métiers de l’industrie pharmaceutique (EACE) à Strasbourg.

Portrait des associés © P. Quillet
Franck Vialet et Bettina Ballus © P. Quillet

Être architecte c’est… 
Bettina Ballus : Être metteur en scène et acteur, sur une scène tournante avec des coulisses qui changent selon les projets.
Franck Vialet : Rêver, inventer, construire.

Ma commande idéale
BB : Un décor futuriste : une église œcuménique sur Mars, un lieu d’espoir d’une dimension nouvelle.
FV : « Qu’est-ce qui vous ferait plaisir ? »

EASE © vib architecture
EASE © vib architecture

Les nouveaux enjeux de la profession ?
BB : L’économie inévitable des ressources va nous amener à envisager plutôt des restructurations que des constructions neuves, à optimiser les surfaces fonctionnelles et à les rendre attractives pour qu’elles soient acceptées par les utilisateurs, qui vont devoir s’adapter aux nouveaux modes de travail et d’habitation, si nous voulons survivre encore plus longtemps sur Terre.
FV : Nous serons 12 milliards en 2100, près de deux fois plus qu’en 2000. Plusieurs thèmes nous préoccupent : concevoir la densité, réhabiliter, construire écologique et pérenne.

Mon métier dans 20 ans
BB : Dans un scénario noir : l’architecte sera un poste de dépenses parmi d’autres dans la construction. Dans un scénario fiction : tout le monde sera convaincu que l’architecture conditionne au plus profond le bien-être des gens.
FV : Rêver, inventer, construire.

ENSI CAEN © C.Lallement
École nationale supérieure ENSICAEN, Caen, 2015 © Cyrille Lallement

Le conseil que je donnerais à un jeune architecte 
BB : Je pense qu’on ne peut pas donner de conseil universel. À chacun de trouver sa voie dans les multiples facettes du métier d’architecte.
FV : Voyage, partout !

Ce que je souhaite transmettre à mes collaborateurs 
BB : Être respectueux vis-à-vis de toutes les personnes, sans exception, qui œuvrent pour la construction d’un bâtiment car seul, l’architecte n’est rien.
FV : Exprime-toi !

Logements et crèche à Ménilmontant © C. Lallement
Logements et crèche à Ménilmontant, Paris 20, 2014 © C. Lallement

L’architecte émergent qu’il faut suivre
BB : Iggy Peck.
FV : Rosie l’ingénieure.

Le projet que j’aurais aimé signer
BB : Black is the new color : l’extérieur de l’Axis Viana Hôtel, l’intérieur des Thermes de Vals et Jameos del Aqua pour son rapport à la nature.
FV : Les Alpes.

L’autre profession que j’aurais aimé exercer 
BB : Chocolatier pour le plaisir immédiat ou aviateur pour mon propre bonheur.
FV : Pilote.

SILOS 13 © S. Chalmeau
SILOS 13, centre de distribution de ciment, Paris 13, 2014 © S. Chalmeau

Un lieu qui m’inspire
BB : Les cimetières du monde entier, ces villes pour les morts qui en disent long sur les vivants.
FV : Les nuages.

Un livre, un objet, une œuvre que j’aime particulièrement
BB : The Fountainhead d’Ayn Rand, qui nous déculpabilise dans l’acte solitaire de la création et les dessins d’Eduardo Chillida, qui disait de lui-même être un architecte du vide.
FV : Les cabanes en bois de Richard Leplastrier.

Neurocampus © C. Lallement
Neurocampus © C. Lallement

 

Découvrez tous les projets de l’agence vib architecture sur leur site web. 

Réagissez à cet article