Batignolles
Construction de 125 logements sociaux, d’une école et d’une crèche à la ZAC Clichy-Batignolles, Paris, Etudes en cours © ArtefactoryLab, Sam architecture

Actualités

Archi en aparté : Sam architecture

Florian Guérant, Morgane Leclercq, Boris Schneider, Aurélien Clovis © Serge Demailly

À la manière d’un court questionnaire de Proust, AA interroge les architectes sur leur métier, leurs projets, leur vision de l’avenir. Aujourd’hui, rencontre avec Boris Schneider, architecte fondateur de l’agence Sam architecture basée à Paris. Un an après sa création en 2007, l’agence est lauréate des Nouveaux Albums des Jeunes Architectes. Aujourd’hui, elle développe principalement une architecture d’équipements publics et de logements sociaux, avec les projets phares de l’extension du groupe scolaire Charlie Chaplin à La Courneuve et la restructuration du lycée La Bruyère à Versailles. Récemment, en avril 2017, Sam architecture a été lauréate de la procédure adaptée pour la restructuration de la demi-pension et le réaménagement de locaux du lycée Racine, à Paris.

 

Extension du groupe scolaire Charlie Chaplin, La Courneuve, 2015 © Charly Broyez
Extension du groupe scolaire Charlie Chaplin, La Courneuve, 2015 © Charly Broyez

 

Être architecte c’est…
Être un gamin qui s’amuse la nuit (en travaillant) et un homme d’affaires la journée, un peu schizophrène en somme.

Ma commande idéale
Tellement de contraintes que le projet se dessine presque tout seul, et un client qui aime prendre des risques.

Mon métier dans 20 ans
Toujours artisanal, mais avec une plus grande variété de commandes.

Le conseil que je donnerais à un jeune architecte
De bien réfléchir où il veut aller et d’avoir confiance en soi.

Ce que je souhaite transmettre à mes collaborateurs
Être sérieux sans se prendre au sérieux.

 

Restructuration de la demi-pension du lycée La Bruyère, Versailles, 2015 © Charly Broyez

 

L’architecte émergent qu’il faut suivre
Il ne faut pas suivre des architectes émergents ou à la mode, chacun doit suivre son propre chemin, ce qu’il aime vraiment.

Le projet que j’aurais aimé signer
Le Mivtachim Sanatorium de Jacob Rechter.

 

Résidence de jeunes travailleurs, Beausoleil, 2017 © Serge Demailly

 

L’autre profession que j’aurais aimé exercer
Pilote d’avion (rien à voir…)

Un livre, un objet, une œuvre que j’aime particulièrement
Un seul ? Je ne suis pas fétichiste…

Un lieu qui m’inspire
Chaque lieu vivant que je découvre.

Plus d’informations sur le site de Sam architecture

Réagissez à cet article