Actualités

Retour sur Affinités Créatives #3 : « Utopie, projet, invention »

Le mardi 3 juillet dernier a eu lieu la troisième rencontre Affinités Créatives à l’Atelier Tarkett, une discussion entre l’architecte Nicolas Laisné, fondateur de l’agence Nicolas Laisné Architecture et l’artiste plasticien Alain Bublex. Cet échange a été l’occasion d’aborder notamment les questions de la ville et de l’utopie urbaine dans les domaines de l’art et de l’architecture.

Depuis quelques mois, AA organise à l’Atelier Tarkett les rencontres Affinités Créatives et invite architectes et créateurs d’autres disciplines à échanger tant sur l’acte de création et leurs inspirations, que sur leurs démarches respectives. Pour ce troisième échange, modéré par la rédactrice en chef d’AA Emmanuelle Borne, Nicolas Laisné, architecte fondateur de l’agence Nicolas Laisné Architecture, et Alain Bublex, artiste plasticien, ont été invités à échanger autour du thème « Utopie, projet, invention ».

Emmanuelle Borne aux côtés d'Alain Bublex (à gauche) et Nicolas Laisné (à droite) © Victorien Diaz
Emmanuelle Borne aux côtés d’Alain Bublex (à gauche) et Nicolas Laisné (à droite) © Victorien Diaz

Diplômé de l’École de design industriel de Paris, Alain Bublex est à la fois urbaniste, chercheur et artiste contemporain (photographe, peintre, designer, plasticien). Interrogeant la ville, la modernité et l’architecture, il signe notamment des œuvres telles que L’Aérofiat (1995) ou Plug-in-City (2000). Ses œuvres ont notamment été exposées au Palais de Tokyo à Paris (2001) et à la Biennale de Séoul (2004).

Ce qui m’étonne dans les villes, c’est qu’elles ne sont jamais achevées. C’est-à-dire qu’il y a toujours quelque chose à finir ou qui n’a pas été fait. En tout cas, dans la ville dans laquelle je suis né, c’était le cas. On a toujours le sentiment que quelque chose est à faire. La ville se définit autant par ses constructions que par les projets qui n’ont jamais pu y être menés.

© Victorien Diaz
© Victorien Diaz

Passionné d’art et d’histoire, Nicolas Laisné souhaite inscrire l’architecture dans un tout, dans la ville et dans le territoire. Sa pratique s’intéresse de près à la construction écologique et aux solutions naturelles intelligentes. Il s’est d’ailleurs illustré à ce sujet, en remportant en 2016 un projet de logements et commerces en structure bois à Bordeaux, en collaboration avec l’architecte japonais Sou Fujimoto.

Je n’ai pas du tout la vocation ou l’intention de participer à la création d’une utopie, ce n’est pas trop mon système de pensée. J’observe aujourd’hui que la notion de fabrique de la ville est plutôt le résultat d’une pluralité d’acteurs, de gens qui se parlent et aussi d’accidents, et je retrouve ça dans le travail d’Alain.

© Victorien Diaz
© Victorien Diaz

Les soirées Affinités Créatives se déroulent à l’Atelier Tarkett. Ouvert en septembre 2017, ce lieu d’échanges et de co-création est dédié aux architectes et designers. L’Architecture d’Aujourd’hui accompagne la programmation de ce lieu atypique à travers les soirées Affinités Créatives.

Réagissez à cet article