Actualités

Retour sur la soirée Affinités Créatives #1, avec Eric Reinhardt et Aldric Beckmann

Eric Reinhardt, Emmanuelle Borne et Aldric Beckmann lors de la soirée Affinités Créatives #1, à l'Atelier Tarkett © Mathilde Weill
Eric Reinhardt, Emmanuelle Borne et Aldric Beckmann lors de la soirée Affinités Créatives #1, à l’Atelier Tarkett © Mathilde Weill

Ce mercredi 24 janvier a eu lieu la première rencontre Affinités Créatives, une discussion entre l’architecte Aldric Beckmann et l’écrivain Eric Reinhardt. Cet échange a été l’occasion d’aborder les questions de l’architecture d’un récit et du récit dans l’architecture.

AA organise à l’Atelier Tarkett les rencontres Affinités Créatives, et invite architectes et créateurs d’autres disciplines à échanger tant sur l’acte de création et leurs inspirations, que sur leurs démarches respectives. Pour ce premier échange, modéré par la rédactrice en chef d’AA Emmanuelle Borne, Aldric Beckmann, architecte cofondateur de l’agence Beckmann N’Thépé, et Eric Reinhardt, romancier et éditeur d’art, ont été invités à échanger autour du thème « contexte, espace, forme ».

Soirée Affinités Créatives #1, à l'Atelier Tarkett © Mathilde Weill
Soirée Affinités Créatives #1, à l’Atelier Tarkett © Mathilde Weill

Complices depuis la monographie de l’agence Beckmann N’Thépé, parue en 2016 aux éditions Loco, dans laquelle Eric Reinhardt raconte les projets non réalisés de l’agence, les deux créateurs ont discuté de processus narratif, de temporalité comme contrainte de création et d’inspiration entre architecture et littérature.

Dans son approche du roman, Eric Reinhardt s’intéresse à l’architecture de l’écrit, en travaillant la structure et la matérialité du texte pour qu’il procure un plaisir indépendant et supplémentaire au récit. Aldric Beckmann a, lui, insisté sur l’importance de la narration pour accompagner le temps d’un projet, et de la nécessité de transmettre l’architecture par une émotion, et non par la description.

Eric Reinhardt et Emmanuelle Borne lors de la soirée Affinités Créatives #1, à l'Atelier Tarkett © Mathilde Weill
Eric Reinhardt et Emmanuelle Borne lors de la soirée Affinités Créatives #1, à l’Atelier Tarkett © Mathilde Weill

Pour mon dernier roman, La chambre des époux, je n’ai pas arrêté de penser pendant que j’écrivais ce livre, à ma visite en janvier 2015 des bâtiments de Tadao Ando sur l’île de Naoshima. C’est l’une des expériences les plus fascinantes que j’ai jamais vécu.

Emmanuelle Borne et Aldric Beckmann lors de la soirée Affinités Créatives #1, à l'Atelier Tarkett © Mathilde Weill
Emmanuelle Borne et Aldric Beckmann lors de la soirée Affinités Créatives #1, à l’Atelier Tarkett © Mathilde Weill

Je pense que l’inspiration de l’architecture est architecture. Qu’on aille chercher dans la littérature, dans la musique, dans la peinture, la sculpture, etc, on va chercher de l’architecture. Quand on parle de procèss d’avancement sur un projet, c’est ce que j’aime bien appeler l’intuition cultivée.

Les soirées Affinités Créatives se déroulent à l’Atelier Tarkett. Ouvert en septembre 2017, ce lieu d’échanges et de co-création est dédié aux architectes et designers. L’Architecture d’Aujourd’hui accompagne la programmation de ce lieu atypique à travers les soirées Affinités Créatives.

Soirée Affinités Créatives #1, à l'Atelier Tarkett © Mathilde Weill
Soirée Affinités Créatives #1, à l’Atelier Tarkett © Mathilde Weill

Réagissez à cet article