Actualités

AA Rétro : La résistance populaire de la restauration

Dans le même esprit que le dernier numéro d’AA, dédié aux vestiges, AA Rétro vous propose cette semaine l’article « Un avenir pour notre passé ? » de Bernard Huet, publié en 1975 dans le n°180. L’auteur se penche ici sur les problématiques socio-politiques liées à la restauration et la réhabilitation des centres historiques des métropoles.

Un édifice, selon le rédacteur en chef d’AA à l’époque, se rend témoin de l’histoire des sociétés ainsi que des forces passées, présentes et futures dont la ville est l’enjeu. Il adopte une fonction de mémoire collective et devient ainsi le nerf principal de l’articulation des luttes urbaines autour de la sauvegarde des centres historiques. Selon lui, la restauration du patrimoine assigne aux monuments un nouveau statut idéologique dans la ville et soulève plusieurs questions. Quelle fonction sociale et quelle valeur didactique assigne-t-on à la conservation d’un édifice ancien ? Quel rôle joue le patrimoine dans la ville, et dans quelle mesure sa réutilisation est-elle déterminante pour l’espace urbain ? À travers trois exemples emblématiques – Varsovie, Paris et Bologne – Bernard Huet démontre qu’une restauration, qui passe par une lecture cohérente de l’histoire, devient un symbole de la résistance populaire face aux assauts donnés par la spéculation foncière.

Pour lire la suite de l’article, cliquez sur la couverture ci-dessous et ici pour les trois dernières pages. Et si vous souhaitez compléter votre collection d’anciens numéros cliquez ici.

© L'Architecture d'Aujourd'hui
© L’Architecture d’Aujourd’hui

Réagissez à cet article