Actualités

AA 425 : Dans la bibliothèque de Rotor

Quatre ans après la création de RotorDC (DC pour « déconstruction »), entreprise de démantèlement dédiée au réemploi des matériaux, le collectif belge Rotor publie cette année Déconstruction et réemploi, comment faire circuler les éléments de construction (Presses polytechniques et universitaires romandes, Lausanne, 2018). À cette occasion, ses membre sont partagé avec AA trois de leurs ouvrages de référence.

 

Rubble © Penguin Random House
Rubble © Penguin Random House

 

Rubble, Unearthing the History of Demolition, Jeff Byles, Three Rivers Press, New York, 2005, 368 p.

Depuis que nous avons lancé RotorDC, nous fréquentons beaucoup de bâtiments voués à la démolition. Nous intervenons souvent quelques jours avant l’arrivée des pelles mécaniques et des bulldozers. Dans ce livre, l’historien Jeff Byles retrace l’évolution des pratiques de démolition. Il offre des éléments de réponse à des questions qui nous concernent de près : comment est-on passé de la vision d’un bâtiment comme un ensemble de ressources à celle où il n’est que source de déchets en puissance? À quoi tiennent finalement les raisons qui poussent à démolir ou conserver un bâtiment?

 

Philip K.Dick © Penguin Random House
Philip K.Dick © Penguin Random House

 

« How to Build a Universe That Doesn’t Fall Apart Two Days Later », Philip K. Dick, Conférence prononcée en 1978 et publiée dans The Shifting Realities of Philip K.Dick : Selected Literary and Philosophical Writings, par Lawrence Sutin(dir.), Vintage Books, New York, 1995, 384 p.

Les voies de Philip K. Dick sont parfois impénétrables mais cette conférence, à la fois profondément sérieuse et résolument humoristique, offre quelques clés de lecture pour comprendre son œuvre. Cette publication nous a aussi permis d’introduire notre exposition sur l’usure en architecture (Venise,2010), celle sur le travail de l’agence OMA (Londres, 2012) ou encore celle sur les déclinaisons du concept de durabilité dans la construction (Oslo,2013). Après tout, la conception d’une exposition, tout comme l’écriture d’un récit de science-fiction, voire la construction d’un édifice, engagent la responsabilité d’orchestrer la mise en place d’un univers plausible, contenant malgré tout des germes de chaos et d’écroulement…

 

manufacturing process for design professionnals © Courtesy of Thames & Hudson
Manufacturing process for design professionnals © Courtesy of Thames & Hudson

 

Manufacturing Processes for Design Professionals, Rob Thompson, Thames & Hudson, Londres, 2007, 528 p.

Nous entendons souvent dire que les matériaux de réemploi sont particulièrement éloquents parce qu’ils sont porteurs d’un récit lisible à fleur de peau (la patine d’une vieille pierre, l’usure délicate d’une poutre en chêne). Nous pensons pour notre part que tous les matériaux possèdent cette forme d’éloquence, neserait-ce qu’en portant la trace de leur processus de production. En ce sens, l’ouvrage de Thompson est une véritable bible, qui décrit dans le détail des centaines de modes de production contemporains. Didactique tout en étant pointu, abondamment illustré de photos et de schémas, c’est une référence incontournable pour apprendre à discerner l’origine des objets et des matériaux qui nous entourent.

 

Un article à retrouver dans le numéro 425 de L’Architecture d’Aujourd’hui, disponible en librairie et sur notre boutique en ligne.

 

Réagissez à cet article