Actualités

AA 423 – PORTRAIT : Le droit à la ville d’AAA

Ce triple A n’a aucune parenté avec un quelconque système de notation. AAA vaut ici pour Atelier d’Architecture Autogérée, véritable tête de pont des pratiques « bottom‑up » de fabrication de la ville, ou d’urbanisme tactique, qui s’articulent autour de chantiers expérimentaux. L’histoire de cette association à but non lucratif, créée à Paris en 2001 par Doina Petrescu et Constantin Petcou, se poursuit comme elle a commencé, en réseaux et sur le terrain.

Agrocité © AAA
Agrocité © AAA

Février 2017 : la presse française se fait l’écho du démantèlement forcé d’une ferme expérimentale située au nord-ouest de Paris, à Colombes. Le site de 2 500 m2 accueille des cultures maraîchères et autres jardins partagés ainsi qu’un café communautaire et un marché autogérés par les habitants du quartier avec, à l’origine, c’est-à-dire en 2012, le soutien de la municipalité. Mais, en avril 2014, la liste conduite par Nicole Goueta (LR) l’emporte sur celle du maire socialiste Philippe Sarre. La nouvelle équipe s’attache alors par tous les moyens à déloger l’Agrocité en faveur d’un parking. Et obtient gain de cause en 2015, malgré une pétition ayant recueilli 16 000 signatures. « Le droit de propriété l’a emporté sur le droit d’usage collectif, qui n’est protégé par aucune loi », rappellent Doina Petrescu et Constantin Petcou, les architectes à l’origine de l’opération, cofondateurs de l’Atelier d’Architecture Autogérée en 2001. Mais l’histoire finit bien, pour Agrocité en tout cas qui a trouvé refuge dans la commune voisine de Gennevilliers… sur un site auparavant occupé par un parking.

Ayant exposé à la Biennale de Berlin en 2004, de Venise en 2012 et 2016, au MoMA en 2014, parmi d’autres événements et prix internationaux, Doina Petrescu et Constantin Petcou assurent qu’ils n’étaient pas rompus, au départ, à l’urbanisme participatif. « Nous n’avons découvert les projets de Lucien Kroll que tardivement. » L’incrémentalisme des Kroll, Le Droit à la ville d’un Henri Lefebvre, les Arts de faire d’un Michel de Certeau… Poussives, les références ? Et pourtant, il n’y a rien d’écolo-baba chez AAA, qui a su sortir une approche rhizomatique de son champ théorique…

Retrouvez cet article en intégralité dans le numéro 423 d’AA, mars 2018 « Le chantier, temps du projet ».

Réagissez à cet article