Collaborations

Rencontre avec Kyoko de Fraeye, groupe Van Roey

Entreprise incontournable du secteur de la construction en Belgique, le groupe Van Roey officie depuis plus de deux siècles et réunit actuellement une dizaine d’entreprises, offrant des solutions constructives complètes pour des projets publics comme privés. Rencontre avec Kyoko De Fraeye, chef de projet senior pour le groupe.

Kyoko de Fraeye (chef de projet senior Van Roey)

L’Architecture d’Aujourd’hui : Pourriez-vous rappeler la philosophie, l’approche et les activités du groupe Van Roey ?

Kyoko De Fraeye : Le groupe Van Roey comprend dix entreprises : parmi elles, Van Roey, Vanhout.pro, Algemene Bouw Maes et Artem sont des leaders dans la construction générale et industrielle. Vanhout.pro propose également des solutions intérieures complètes et sur-mesure. Staalbeton produit quant à elle de l’acier d’armature, du béton préfabriqué et des menuiseries métalliques sur mesure, tandis que Architon produit des éléments de construction préfabriqués sur mesure en béton architectonique. Van Roey Vastgoed est actif dans le développement de projets résidentiels et tertiaires. Sportoase développe et exploite des sites sportifs et récréatifs polyvalents. Services accompagne les propriétaires et utilisateurs d’immeubles dans la gestion et la maintenance des bâtiments et de ses installations. Et enfin IFTech, qui est l’entreprise leader du marché en Belgique pour la conception, la construction, l’installation et la maintenance d’équipements géothermiques.

En apportant notre expertise et en offrant des solutions à chacune des différentes étapes d’un projet — de la conception à la construction, du financement à la maintenance et à l’exploitation — nous garantissons la viabilité économique d’un projet sur long terme, bien au-delà du simple investissement initial. Nous construisons avec une vision « holistique » de l’acte de bâtir. Et cette philosophie convient parfaitement à notre culture fondée sur la qualité, l’ouverture, l’engagement, le respect mutuel et le travail d’équipe.

AA : De quelle manière abordez vous les projets dans lesquels vous êtes impliqué ? 

KF : Le chef de projet d’aujourd’hui est plus qu’un simple entrepreneur. Nous visons à mener un projet tout au long de sa construction en apportant au client, à chaque étape, nos conseils et notre expertise pratique. Et notre apport est précieux car nous envisageons toujours un projet avec un état d’esprit différent et plus pratique. En se posant par exemple la question de savoir si telle porte est vraiment pratique à utiliser ou si tel investissement n’est pas trop élevé pour un tel besoin. Faire le bon choix au bon moment est indispensable, parce que les modifications apportées à un stade avancé d’un projet de construction se révèlent souvent très onéreuses et peuvent contrarier le calendrier du chantier.

© Marie-Françoise Plissart
Philippe Samyn & Partners, siège social d’AGC Glass Europe, Louvain-la-Neuve © Marie-Françoise Plissart

AA : Quels sont les projets emblématiques auxquels vous avez collaboré ?

KF : J’ai travaillé sur le Centre commercial K, 135 000 m², dans le centre-ville de Courtrai, en Flandre occidentale. Il s’agit d’un programme mixte (commerce, stockage et logement), dessiné par l’agence belge Robbrecht & Daem. Sa conception se veut vertueuse grâce à une isolation très performante, des toitures végétalisées et un système de climatisation nocturne. J’ai également pu participer à la construction du siège social d’AGC Glass Europe (13 000 m²), à Louvain-la-Neuve, dans le Brabant flamand, des architectes de l’agence Philippe Samyn & Partners. Ce programme de bureau à l’architecture intemporelle est presque neutre en énergie, il a obtenu le grade « Excellent » de la certification BREEAM (« Building Research Establishment Environmental Assessment Method »). Il fut également lauréat du Prix de la semaine de l’architecture de Prague, catégorie « Bâtiment étranger de l’année 2015 » ; ainsi que du Prix belge de l’énergie et de l’environnement 2017, catégorie « Prix du bâtiment durable ».

KAAN Architecten, Utopia © Delfino Sisto Legnani e Marco Cappelletti
KAAN Architecten, Utopia © Delfino Sisto Legnani e Marco Cappelletti

AA : Vous avez récemment terminé avec KAAN Architecten le projet Utopia, une bibliothèque et une académie des arts du spectacle à Alost, en Belgique. Pourriez-vous nous en dire plus sur votre approche et votre travail sur ce projet spécifique, ainsi que sur votre collaboration avec l’équipe de KAAN ?

KF : Notre expertise s’est avérée très utile pour le projet Utopia à Alost. En tant que groupe, nous privilégions une méthode de travail collective et collaborative où chacun peut participer de manière proactive au projet. La combinaison des différents apports créatifs de nos designers et de leurs savoirs-faire ont permis d’aboutir à un projet durable et économiquement optimisé. Nous avons répondu aux exigences environnementales du client en obtenant une certification BREEAM de niveau « Excellent ». Une méthode d’évaluation objective est nécessaire pour fournir un cadre de référence clair ; et la certification BREEAM répond à ce besoin. L’évaluation se fait objectivement sur la base de différents critères répartis en neuf catégories. Cette méthode garantit l’implication de tous les intervenants à un programme de construction (fournisseurs, constructeurs, directeurs de projet) car chacun est responsable du score attribué à son intervention. Le projet Utopia qui combine une bibliothèque à une académie des arts nécessitait de plus une méthode d’évaluation personnalisée. Heureusement, mon expérience de la classification BREEAM m’a permis d’optimiser la gestion du projet de manière à atteindre le niveau d’excellence de la certification. Quant à la collaboration avec KAAN Architecten, elle s’est très bien déroulée, grâce à une grande transparence et le respect et la confiance mutuels nécessaires.

Projet urbain pour la ville de Wezenbeek-Oppem

AA : Pouvez-vous nous présenter quelques projets sur lesquels vous travaillez actuellement ?

KF : Je travaille actuellement avec mon équipe à deux projets, dont les enjeux se démarquent : tout d’abord, le projet d’école élémentaire municipale de Niel où nous sommes responsables de la conception, de la construction et de l’entretien post-livraison (DBM). Il s’agit d’un projet neutre en énergie, cela signifie qu’une attention particulière est portée sur les matériaux et les techniques de construction ; à savoir une bonne isolation, l’utilisation de matériaux faciles d’entretien, le recyclage des eaux de pluie, l’éclairage LED et panneaux solaires. Ce programme est implanté sur un site magnifique, les écoliers peuvent jouer dans la forêt. Bien sûr, nous voulions préserver cet espace vert. Il fallait donc veiller à ce que le chantier tienne compte de la présence des arbres. De plus, la construction s’est faite en site occupé, ce qui a nécessité une planification exigeante et une coordination précise.

D’autre part, nous travaillons au partenariat public-privé (PPP) avec la ville de Wezenbeek-Oppem : nous redynamisons le centre-ville en apportant de nouveaux services et en créant des espaces verts autour des bâtiments publics. Nous construisons également 107 logements répartis dans six immeubles. Ce projet est un excellent exemple pratique de notre expertise pour l’amélioration de la qualité de vie. Nous créons un environnement durable et habitable où les gens aiment vivre, travailler, apprendre et faire du sport.

Réagissez à cet article