©Thibaut Voisin
© Thibaut Voisin

Collaborations

Bouygues Bâtiment Île-de-France : « Nous proposons des solutions personnalisées. »

L’Architecture d’Aujourd’hui donne la parole à Guillaume Allais – Directeur Général de Bouygues Bâtiment Ile-de-France-Habitat Réhabilité – qui revient sur le projet 21ème District à Pantin, un site industriel reconverti en logements.

L’Architecture d’Aujourd’hui : Pouvez-vous nous présenter Bouygues Bâtiment Ile-de-France en quelques mots ?
Guillaume Allais : Notre entreprise apporte un savoir-faire reconnu tant en travaux neufs qu’en réhabilitation dans quatre grands domaines de compétences : les équipements publics, les ouvrages tertiaires privés, les logements et le génie civil industriel.
Nous proposons des solutions personnalisées, des services à l’échelle de quartier ainsi que des offres globales. Chacune de nos entités travaille main dans la main avec nos clients et partenaires, pour développer, conceptualiser, construire et réhabiliter ce que seront les bâtiments de demain et plus largement leurs quartiers.
Acteurs locaux et engagés, nous sommes aussi soucieux de donner une dimension environnementale à nos projets en maîtrisant notre empreinte écologique. Être une valeur ajoutée sur le terrain pour nos clients et leur offrir pleine satisfaction pour faire de leurs projets un succès reste notre priorité.

AA  : Quelle est l’histoire du projet 21ème District ?
GA : En 1923, Pierre Marchal lance avec quelques amis « La société pour la fabrication de projecteurs et lanternes électriques ». Dans les usines Marchal, les ouvriers de l’équipementier automobile fabriquaient des bougies, des dynamos et, plus tard, des essuie-glaces et des alternateurs ; après avoir accueilli jusqu’à près de 800 employés, les usines Marchal ferment leurs portes en 1981.

En 2018 un projet de réhabilitation redonne vie à ce patrimoine industriel pantinois, tout en conservant sa singularité architecturale. Le projet se compose de deux parties ; le premier ensemble, situé au 10/18 de la rue Méhul, comprenant 44 logements et un deuxième ensemble, situé au 17/25 de la rue Méhul, accueillant 58 logements, six maisons individuelles et un local artisanal de 1.000 m².

Linkcity Ile-de-France, Cogedim et Histoire & Patrimoine se sont réunis autour de ce projet mixte de valorisation du patrimoine industriel du quartier Méhul, en proposant de réhabiliter les bâtiments historiques existants en conservant les éléments d’architecture forts (piliers, murs porteurs, structures métalliques…), et en les associant à la construction de bâtiments neufs (accession et logements sociaux). La qualité de ce projet est l’œuvre des agences ANYOJI BELTRANDO, AXL et RVA*.

Le 21e District offre aujourd’hui 130 logements en accession dont 6 maisons individuelles et 44 logements réhabilités, 82 logements sociaux, 37 logements locatifs intermédiaires, 1 local d’activité et 3 commerces, tous réalisés par les entreprises de construction Brézillon et Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Habitat Réhabilité.

AA : Quel a été le plus grand défi de cette opération ?
GA : La particularité de ce projet de transformation était l’hétérogénéité des bâtiments réhabilités. Le bâtiment 1 en structure bois a nécessité un renforcement des planchers grâce à des moisages en bois. La structure métallique du bâtiment 2 a, quant à elle, été renforcée à l’aide de poutrelles métalliques.

Afin d’adapter le bâtiment ancien aux nouveaux usages, nous avons réalisé 2 cages d’escalier et 2 cages d’ascenseur en maçonnerie. Une mezzanine en structure métallique a aussi été créée  sous la toiture. La charpente bois a été remplacée par des mezzanines et la charpente métallique a été modifiée pour la création de trois toitures terrasses accessibles pour les acquéreurs. La façade arrière du bâtiment B2 a été entièrement déposée pour la réalisation d’un mur rideau.

Afin d’anticiper les contraintes de l’existant, nous intégrons désormais le BIM dans tous nos projets de réhabilitation lourde ; les usines Marchal ont ainsi été modélisées suite à un scan 3D des bâtiments et l’ensemble des plans ont également été réalisés sous BIM. Le numérique est ici au service de la qualité des réalisations ; nous sommes fiers d’avoir contribué à donner une nouvelle vie au patrimoine et aux habitants pantinois.

Pour en savoir plus sur Bouygues Bâtiment Ile-de-France, cliquez ici.

©Thibaut Voisin
© Thibaut Voisin
©Thibaut Voisin
© Thibaut Voisin
©Thibaut Voisin
© Thibaut Voisin
©Thibaut Voisin
© Thibaut Voisin
©Thibaut Voisin
© Thibaut Voisin

Réagissez à cet article