© VS-A
© VS-A

Collaborations

VS-A : « Nous travaillons sur des enveloppes qui sortent de l’ordinaire. »

L’Architecture d’Aujourd’hui donne la parole à VS-A, une société spécialisée dans l’ingénierie des façades. Entretien avec Quentin Desplechin, architecte associé de l’entreprise, qui revient sur le projet d’aménagement du centre-ville de Dunkerque.

AA : Pouvez-vous nous présenter VS-A en quelques mots ?

Quentin DesplechinVS-A se compose aujourd’hui de trois agences implantées à Lille, Hong Kong et Séoul. Nous intervenons dans le domaine du bâtiment et plus particulièrement dans le développement des façades et des couvertures légères formant les enveloppes. Lieu où se cristallisent de nombreuses ambitions architecturales, l’enveloppe est soumise à des contraintes réglementaires et économiques et doit répondre à des attentes de performance grandissantes, qui ont généralement trait au confort, aux flux énergétiques et à la sécurité. Notre intervention passe par la prescription de produits courants, mais aussi et surtout par l’élaboration de produits spécifiques réalisés sur mesure, que nous savons développer à l’aide d’outils de modélisation numériques appropriés, maquettes ou encore de prototypes. Grâce à notre méthodologie et à nos compétences techniques et architecturales, nous sommes capables de proposer aux entreprises diverses solutions, tout en leur laissant le champ libre en matière d’innovation et de savoir-faire. Les projets sur lesquels nous travaillons ont des enveloppes qui sortent le plus souvent de l’ordinaire ; la nature, la taille et la localisation d’une part, la personnalité de l’ensemble des intervenants d’autre part rendent chaque projet unique et chacune de nos propositions spécifiques. Afin d’assumer des missions de maîtrise d’œuvre dans le domaine du bâtiment et des travaux publics, en 2005, les associés de VS-A ont aussi fondé l’agence d’architecture OP-EN. S’appuyant sur l’expérience de VS-A, OP-EN revendique une capacité à concevoir sur mesure des programmes simples où l’enveloppe et/ou la structure peuvent constituer un enjeu particulier. L’agence affirme une grande sensibilité pour l’environnement et accorde un importance particulière aux questions de la gestion de l’énergie et du confort.

AA : Quelle a été l’implication de VS-A dans le projet de réaménagement du centre-ville de Dunkerque ? 

QD : En mai 2016, sous l’impulsion de la Ville de Dunkerque, la Communauté Urbaine de Dunkerque a eu la volonté d’établir un fil rouge qui emmènerait le voyageur fraîchement débarqué sur le quai de la gare TGV jusqu’à la place Charles Valentin, renforçant ainsi l’axe commerçant qu’est le boulevard Alexandre III. Lauréat du concours, OP-EN intègre l’équipe de maîtrise d’oeuvre mandataire. Notre mission fut de concevoir un fil conducteur dans le centre-ville ; à l’image d’un fil d’Ariane, il devait être à la fois un guide, mais aussi une invitation à déambuler sur ce parcours commerçant. Dès les premières phases de conception, VS-A a nourri la conception d’OP-EN en l’accompagnant dans l’élaboration des détails techniques et dans l’optimisation des éléments structurels. Nous avons imaginé que ce parcours puisse devenir le lieu où se cristallisent les richesses qui font l’identité de la ville de Dunkerque : l’air et le vent, les lumières du littoral, l’eau et ses reflets, et enfin les Dunkerquois et leur chaleur humaine. OP-EN, accompagné de VS-A, a donc conçu des ponctuations qui, tout au long du parcours en centre-ville, répondent aux besoins des passants et s’adaptent au grès des usages ; une matérialité et une écriture commune à tous les équipements permettent d’unifier les ponctuations entre elles. Le soir venu, les installations s’allument et s’activent pour se révéler différemment. Pour que la magie opère, la technique devait s’effacer ; la sous-face miroir des auvents, par exemple, se devait d’être une nappe réfléchissante, sans qu’aucun joint creux ou fixations ne soient apparents. L’expertise et le travail de VS-A ont été des atouts majeurs dans la définition des ouvrages face aux différentes contraintes. Tout l’enjeu de ce projet aura été de répondre aux exigences techniques sans que la technique ne vienne jamais parasiter la poétique que nous voulions mettre en place.

AA : Vous travaillez actuellement sur plusieurs projets ; pourriez-vous nous en dire davantage sur vos prochaines livraisons prévue d’ici fin 2019 ?

QD : Nous avons très exactement 58 projets en cours aujourd’hui, avec dans les mois à venir les livraisons de certains projets emblématiques sur lesquels VS-A intervient en qualité de bureau d’études façades. Au cours de l’été 2019 nous livrerons l’immeuble de bureaux 173 Haussmann, à Paris avec l’agence PCA-STREAM. À la rentrée, nous finaliserons deux projets lillois : le nouvel hôtel Swam de la chaîne Mama Shelter avec l’agence Alzua + Architectes et l’immeuble Biotope imaginé par l’agence Henning Larsen. Puis, en fin d’année, nous livrerons deux projets parisiens : le campus universitaire Sorbonne Nouvelle avec Christian de Portzamparc et l’immeuble T7A1 regroupant logements, bureaux et commerces avec l’agence Lambert Lenack, ainsi que le projet de la Tour 26 Carré Or à Monaco avec l’architecte Alexandre Giraldi.

Pour en savoir plus sur VS-A, cliquez ici.

Plan de masse © VS-A
Plan masse © VS-A
© Charlotte Edme VS-A
© Charlotte Edme VS-A
© Charlotte Edme VS-A
© Charlotte Edme VS-A
© VS-A
© VS-A
© VS-A
© VS-A

Réagissez à cet article