Actualités

AA Rétro : les dessous de la pyramide de Pei

L’architecte américain d’origine chinoise Ieoh Ming Pei s’est éteint mercredi 15 mai dernier, à l’âge de 102 ans. Lauréat du Pritzker Prize en 1983, il fut à l’origine de nombreux projets internationaux, comme la National Gallery of Art de Washington en 1978, la tour de la Bank of China à Hong Kong en 1989, plus récemment, le musée d’Art islamique de Doha (2008). L’iconique pyramide du Musée du Louvre, livrée en 1989, reste à ce jour son projet le plus connu.

La pyramide fait partie des « Grands Travaux » initiés par François Mitterrand : commandée en 1983, la pyramide fait office d’exploit structurel à son inauguration en 1988, malgré la polémique.

Dans un article paru en octobre 1987, L’Architecture d’Aujourd’hui (n° 253) dévoile les rouages de sa construction et révèle les entrailles du musée, mais aussi l’ampleur du chantier. Intitulé « Les structures de l’invisible », ce reportage photo documente les efforts de transparence et d’immatérialité de la pyramide extérieure, rendus possibles grâce aux 673 éléments en verre qui la composent. En hommage à l’architecte disparu, redécouvrez les coulisses de ce chantier d’envergure.

Pour voir l’article, cliquez sur la couverture.

© L'Architecture d'Aujourd'hui
© L’Architecture d’Aujourd’hui

Réagissez à cet article