BIG, Amager Bakke, Copenhague, 2019 © Rasmus Hjortshøj
BIG, Amager Bakke, Copenhague, 2019 © Rasmus Hjortshøj

Actualités

La piste d’incinération de BIG

Utile et élégant, que demander de plus à un lieu de production ? Qu’il ne pollue pas ! À Copenhague, l’Amager Bakke de BIG, coiffé d’une piste de ski, semble répondre à ces contraintes. À un coût élevé.

Qu’y a-t-il d’écolo à imaginer de la neige sur un brûleur ? Ou une piste de ski sur une montagne d’ordures, ou même en ville, où ce type de réalisation passe généralement pour une hérésie environnementale, combattue par les Verts ? Question de point de vue comme toujours… L’usine d’incinération de déchets Amager Bakke /Copenhill, construite par BIG pour l’Amager Ressource Center (ARC) à Copenhague, au Danemark, est un savant mélange d’usages qui permet de conserver une usine, à trois kilomètres du centre-ville, dans une zone urbanisée, en évitant de polluer l’air et le paysage. Le bâtiment, un parallélépipède aux angles arrondis dont le toit en pente dessine un virage serré, se voit de loin. Recouvert de panneaux irisés disposés en damiers qui alternent avec des ouvertures, il figure désormais en bonne place dans la skyline du port. Sa silhouette, dominée par une haute cheminée, s’impose à tous les touristes en goguette vers le site sans doute le plus visité du pays, le rocher de la Petite Sirène (…).

Pour lire l’article en intégralité cliquez sur l’image ci-dessous.

Cet article de Catherine Sabbah est extrait du n°430 de L’Architecture d’Aujourd’hui — Ville productive — paru en mai 2019 et toujours disponible sur notre boutique en ligne.

© L'Architecture d'Aujourd'hui
© L’Architecture d’Aujourd’hui

 —

Réagissez à cet article