Logements collectifs Jean Jaurès, Romainville 2017 © João Morgado
Logements collectifs Jean Jaurès, Romainville 2017 © João Morgado

Actualités

Archi en aparté : OGGO Studio Architectes

Julien Gomes et Sandra Pinto © Oggo Studio Architects
Julien Gomes et Sandra Pinto © Oggo Studio Architects

Rencontre avec les deux architectes Julien Gomes et Sandra Pinto, fondateurs de l’agence OGGO Studio Architectes en 2013, aujourd’hui installée à Famalicão au Portugal. Pour AA, ils reviennent sur leur vision de la profession, leurs projets, leurs inspirations et leurs références.

Suite à plusieurs expériences depuis 2009 dans des agences parisiennes, Julien Gomes et Sandra Pinto partagent, échangent et développent de nombreuses idées à l’échelle du territoire national et international.

 

 

Être architecte c’est…
JG :
Observer et comprendre l’évolution de notre société, des diverses cultures et de, sans cesse, se renouveler en créant des espaces qui nous projettent dans un futur dans lequel nous nous imaginons vivre, et, ainsi, transformer nos idées, nos esquisses en espaces physiques réels.
SP : Être évolutif, parallèle à la société, attentif aux nouveaux comportements. C’est celui qui prend conscience qu’il dessine le paysage urbain, devient le sculpteur de volumes s’accordant aux préexistences, aux désirs et à l’évolution de la société, en provoquant des ressentis face à une œuvre.

Mon meilleur souvenir d’architecture
JG :
Quand nous avons créé l’agence OGGO Studio Architectes, notre première réunion avec notre premier client… Le début de notre rêve.
SP : La présentation d’une esquisse d’une maison pour de jeunes retraités. Ayant toujours vécu dans une maison pavillonnaire standard, ils rêvaient d’une maison contemporaine, ils ont été conquis lors de la première présentation.

Ma commande idéale
JG :
Tous les projets ont la même importance, j’ai la même envie et passion quel que soit le défi, sa dimension, car les problématiques sont toujours nouvelles et chaque projet est un nouveau défi… Mais je ne cache pas vouloir projeter un musée un jour.
SP : Un projet en complète symbiose avec son environnement. Un bâti non invisible en correspondance avec le milieu.

Le projet dont je suis le plus fier
JG :
Actuellement, le projet « Jean Jaurès » que nous venons de livrer dans la commune de Romainville en Île-de-France, car l’enjeux de créer un ensemble collectif ambitieux, dans une commune qui connaît une vraie mutation sociale, et de savoir que notre création y est pour quelque chose.
SP : Le projet « rue du camp », un programme de logements denses, mais nous voulions peu, ou aucun vis-à-vis entre les logements, cette contrainte fut la solution.

Ma référence en architecture
JG :
Nuno Mateus et José Mateus de l’agence ARX Architecture, car chaque œuvre répond parfaitement à son utilisation et tout cela par une simplicité volumétrique et dimensionnelle qui m’impressionne.
SP : Tadao Andō par sa simplicité des volumes et l’impact visuel que ces projets proportionnent.

Mon métier dans 20 ans
JG :
Avoir plus de temps pour développer nos projets. La société actuelle nous étouffe avec le passage au numérique et des logiciels performants, il faut toujours aller vite.
SP : J’imagine une architecture épurée, fonctionnelle, une architecture permettant une valorisation de la préexistence.

L’autre profession que j’aurais aimé exercer
JG :
Depuis mes 8 ans je souhaite être architecte et cette question je ne me la suis vraiment jamais posée, cela a toujours été une évidence.
SP : Peintre ou designer.

Le principal enjeu de la profession aujourd’hui
JG :
Le passage au BIM … L’avenir forcément si l’architecte veut suivre l’évolution de la profession.
SP : Marquer son histoire.

Le prochain sujet ou programme que j’aimerais explorer
JG :
La résolution des fronts d’eau… Trop construits, ils représentent une des problématiques et enjeux de l’architecture dans les années à venir.
SP : Un musée.

Le conseil que je donnerais à un jeune architecte
JG : Observer, écouter, toujours se remettre en question.
SP : Comprendre les enjeux de perméabiliser les sols.

Ce que je souhaite transmettre à mes collaborateurs
JG : Chaque obstacle nous apporte la solution.
SP : Les contraintes du projet définissent sa qualité.

L’architecte qu’il faut suivre
JG : Nous ! Sinon ARX Architecture.
SP : Eduardo Souto de Moura.

Un lieu qui m’inspire
JG : Les « miradouros da Serra da Arrábida » au Portugal.
SP : Une terrasse avec vue sur une vallée.

La ville dans laquelle je me sens le mieux
JG : Porto.
SP : Porto.

Un objet ou une œuvre que j’aime particulièrement
JG : Caetano Veloso.
SP : Une vielle Mustang.

Pour en savoir plus sur OGGO Studio Architectes, cliquez ici.

 

Logements collectifs Jean Jaurès, Romainville, 2017 © João Morgado
Logements collectifs Jean Jaurès, Romainville, 2017 © João Morgado

 

Logements collectifs Jean Jaurès, Romainville 2017 © João Morgado
Logements collectifs Jean Jaurès, Romainville 2017 © João Morgado

 

Logements collectifs Jean Jaurès, Romainville 2017 © João Morgado
Logements collectifs Jean Jaurès, Romainville 2017 © João Morgado

Réagissez à cet article