Actualités

Enzo Rosada ou la défense du Stadium de Vitrolles

Qu’advient-il du patrimoine architectural lors de sa fermeture au public ? Dans le cas du Stadium de Vitrolles, conçu par Rudy Ricciotti, la réponse est alarmante : livré en 1994, le bâtiment est fermé en 1998 et subit depuis de nombreuses détériorations dans l’indifférence des pouvoirs publics. Pour défendre les intérêts de cet édifice emblématique de l’architecture du XXème siècle, l’association « La Renaissance du Stadium », qui rassemble aujourd’hui plus de 430 architectes et citoyens, cherche à alerter la municipalité de Vitrolles et la métropole Aix-Marseille Provence. L’Architecture d’Aujourd’hui donne la parole à Enzo Rosada, président de l’association depuis 2 ans et actuellement étudiant à l’Ensa de Marseille.

J’ai l’honneur d’attirer votre attention sur la situation catastrophique du Stadium de Vitrolles sur la dite commune dans les Bouches-du-Rhône. Vous n’êtes pas sans savoir la situation difficile rencontrée par la sauvegarde de ce bâtiment ce qui a pour conséquence une dépréciation architecturale. Au titre de président de l’association La Renaissance du Stadium regroupant plus de 430 architectes, étudiants en architecture et citoyens, je m’interroge quant à cet état de fait.

Cette question, de première importance au regard du contexte économique, géographique, et politique ne mérite pas l’inaction de toutes les parties concernées. Le Stadium ainsi que son site se sont forgés au fil du temps une identité et sont devenus un symbole pour les habitants de la commune de Vitrolles et des alentours. Le bâtiment, dessiné par Rudy Ricciotti en 1990, il y a déjà 27 ans, possède des caractéristiques techniques et constructives importantes, témoins d’un événement fort dans la production architecturale du XXème siècle. Il présente un intérêt patrimonial non négligeable pour la ville de Vitrolles et la nouvelle métropole Aix-Marseille Provence. Le Stadium est une réponse de projet pertinente sur le plan économique, politique, programmatique, culturel et contextuel. De plus, sa position stratégique est un réel atout, se situant à proximité de la récente gare TGV d’Aix-en-Provence et sur un des axes routiers principaux connectant Marseille, Aix et l’Etang de Berre.

Intérieur vandalisé du Stadium © Lisa Ricciotti
Intérieur vandalisé du Stadium © Lisa Ricciotti

Cependant, il demeure fermé et interdit d’accès au public depuis le 7 novembre 1998. Malgré cette fermeture, le Stadium subit un vandalisme extérieur et un pillage intérieur d’une violence inouïe. Nous ne pouvons pas laisser prospérer ce désastre. Des sanctions très lourdes doivent être prises pour punir les comportements de ces individus qui n’ont rien à faire dans l’enceinte du bâtiment. Il est de l’autorité de l’Etat de prendre des mesures pour combattre l’inaction de la municipalité propriétaire qui refuse de poursuivre ces individus et d’entreprendre des travaux de fermeture et de préservation du lieu. Il apparaît actuellement indispensable de protéger le bâtiment des agressions qu’il subit. Je m’interroge donc sur l’inaction des pouvoirs publics dans la défense de ce joyau du patrimoine de l’architecture du XXe siècle. De fait, un dossier pour l’obtention du label « patrimoine du XXe siècle » a été déposé auprès de la Direction Régionale des Affaires Culturelles en 2015. Depuis deux ans, le dossier est en attente puisque la municipalité propriétaire refuse de donner son accord pour protéger et reconnaître le patrimoine architectural que constitue ce bâtiment.

Le laxisme a laissé la possibilité à des vandales d’incendier le Stadium le 17 janvier 2017 au soir. Le départ de feu est sans aucun doute d’origine criminelle. Depuis plus de quatre mois, le Stadium reste ouvert aux quatre vents et malgré une multitude d’appels téléphoniques et de préventions de la part de l’association, la ville de Vitrolles ne réagit pas. Rappelons ici que c’est cette même municipalité qui a souhaité récupérer la compétence sur le Stadium en 2015 regrettant que la Communauté du Pays d’Aix ne trouve aucune solution quant au devenir du Stadium. Et pourtant, le constat est bien là et les derniers événements attestent que Vitrolles n’est pas en capacité de gérer une structure de telle ampleur. La responsabilité du gouvernement est interpellée et votre mandat implique que vous participiez à ce dossier.

Pillage des matériaux © Lisa Ricciotti
Pillage des matériaux © Lisa Ricciotti

Il ne faut pas renoncer aux qualités du bâtiment, reconnues par tous les architectes. Pour cela, il y a maintenant bientôt deux ans, une association gratuite est crée dans le but de rassembler toutes les personnes souhaitant protéger le Stadium dans un premier temps ainsi que de le voir rouvrir au public dans un second temps. Pour ce faire, de nombreux artistes sont intervenus dans l’enceinte du Stadium parmi lesquels Hifiklub et Jean-Marc Montera avec leur projet Dark Side of Stadium, une performance sans public captée par Julien Bengel et Samuel Bester le 20 mars 2016. Ce live inédit d’Hifiklub, dont l’audio a été mixé par kptmichigan et les photographies réalisées par Olivier Amsellem et Lisa Ricciotti, permet de juger de l’état dans lequel se trouve actuellement le Stadium et témoigne, encore aujourd’hui, de son acoustique exceptionnelle. De plus, de nombreux photographes se sont rendus sur place pour mener des reportages photographiques tels que Bernard Plossu, Serge Demailly, Eric Raz, Philippe Ruault, Anne Favrez, Patrick Manez, Valérie Jouve, Jean-Claude Carbonne, David Hughenin, Lisa Ricciotti, David Soulivet, Eric Baille, Grégoire Guerin, Xavier De Jaureguiberry ou encore Geoffroy Mathieu et Bertrand Stofleth avec leur projet Paysages usagés, Observatoire photographique du paysage depuis le GR2013 qui propose un point de vue d’observation du site des boues rouges et du Stadium de Rudy Ricciotti tous les ans depuis 2012.

Tous les travaux réalisés sur le site du Stadium attestent de la qualité et de la radicalité de l’ouvrage. De plus, un nombre important d’architectes dont la production témoigne de la qualité de leur travail nous ont rejoint pour soutenir les prérogatives de l’association. Parmi eux Rudy Ricciotti, Gilles Perraudin, Anne Lacaton, Jean-Philippe Vassal, Atelier King Kong, Dominique Perrault et bien d’autres encore.

Vous pouvez vous aussi dès à présent participer et devenir acteur du combat pour la sauvegarde du Stadium en souscrivant une adhésion gratuite sur www.stadiumdevitrolles.com. Certains que ma requête ne vous laissera pas indifférent, je vous remercie de l’intérêt que vous voudrez bien porter à ce dossier.

Enzo Rosada, président de l’association « La Renaissance du Stadium », le 21 mars 2017

Réagissez à cet article

Vos avis (1)

  • angel47, le , a écrit:

    bravo pour votre combat et surtout ne pas baisser les bras